A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !


Poster un commentaire

°Marina° La playlist des pirates – juillet 2015

playlist des pirates marina

« Chaque mois découvrez les titres qui tournent en boucle sur le navire. »

Les capitaines vous proposent à la fin de chaque mois d’écouter les chansons qui ont rythmé leurs journées.

Et pour ma part vous allez voir que je suis une « touche à tout » au niveau de la musique ! J’ai un genre que j’aime beaucoup : le pop/rock mais finalement j’écoute un peu de tout (sauf du hard rock, je n’aime pas les cris mdrrr). Enfin bref j’espère que vous apprécierez ma petite compile moussaillons !! Je précise qu’il s’agit des chansons qui ont tourné pendant le mois de juillet dans mes oreilles. Bonne écoute matelots !!

Lire la suite

Publicités


8 Commentaires

Les 13 romances incontournables de Steph, n°4 : Nos étoiles contraires, de John Green

Nos étoiles contraires
de John Green
Éditions Nathan (Collection Grand format)
Sortie le 21 février 2013
330 pages

Quatrième de couverture :

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

L’avis de Steph :

Et oui, ce petit bijou fait évidemment parti de mes romances incontournables car ce livre est vraiment incontournable. C’est un de mes plus gros coups de cœur, tous genres confondus et toutes années confondues.  Pour moi, tout le monde doit l’avoir lu au moins une fois dans sa vie, car ce livre est tout simplement splendide, magnifique et époustouflant.  Je ne compte pas vous le présenter dans les détails car on ne présente plus Nos étoiles contraires mais je vais juste essayer de mettre des mots sur les sentiments que j’ai éprouvés en lisant ce chef-d’œuvre.

Hazel est une jeune fille gravement malade depuis son enfance mais ce n’est pas du tout ce que j’utiliserais pour la décrire. Car sa maladie ne définit pas sa personne, loin de là. Hazel est avant tout une personne forte et courageuse. Courageuse à un point que je ne pensais pas capable. J’aimerais avoir ne serait-ce qu’une infime partie de son courage et de sa force. J’ai eu un véritable coup de cœur pour son personnage. Elle est drôle, sensible, intelligente et possède une répartie de malade sans jamais être sarcastique. Dans sa situation, n’importe quel adolescent serait blasé, peiné voir aigri. Elle, elle est pleine de charme et terriblement marrante quelles que soient les circonstances.
Elle va faire la rencontre d’Augustus, un jeune homme en rémission. Contrairement à Hazel, qui a tendance à se renfermer sur elle-même par moments, Augustus croque la vie à pleines dents. Il profite de chaque instant que lui offre cette seconde chance. Le duo Hazel/Augustus fonctionne à 200%. Le charme opère dès leur rencontre et tout le chemin de leur relation amoureuse est magique.

Nos étoiles contraires n’est pas juste une romance quelconque, c’est aussi une belle leçon de vie. On rit et on pleure. Tantôt on est heureux pour eux, tantôt on est triste avec eux. John Green est un génie. Il fait vivre à notre petit cœur fragile de véritables montagnes russes émotionnelles. C’est un vrai bijou, un vrai trésor. A découvrir absolument.