A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Chica} All Saints High – Tome 1 : Dirty Devil, de L.J. Shen

Poster un commentaire

Dirty Devil La nouvelle série New Adult ALL SAINTS HIGH par l'autrice de la série à succès SINNERS - broché - L.J. Shen - Achat Livre ou ebook | fnacALL SAINTS HIGH
Tome 1 : Dirty Devil
de L.J. Shen
Editions Harper Collins (Collection &H)
Sortie le 2 septembre 2020
464 pages
16,90 euros

Quatrième de couverture :

Il fera tout pour assouvir sa vengeance… et son désir

Daria est capitaine des pom-pom girls. Miss Popularité. Celle qui fait la loi à All Saints High, celle qu’on admire et qu’on redoute. Derrière cette façade, nul ne suspecte le secret dévastateur qui la ronge, et c’est très bien comme ça. Seulement, son trône de reine du lycée menace de s’effondrer lorsque Penn revient dans sa vie…

Penn est le capitaine de l’équipe de foot du lycée ennemi, celui où vont tous les rebuts de la société. Penn est sexy, rancunier, et prêt à tout pour briser Daria. Même à jouer avec le désir brûlant qui les pousse l’un vers l’autre. Depuis la tragédie provoquée par leur premier baiser, il y a quatre ans, il prépare sa vengeance. Et l’occasion rêvée de l’assouvir se présente lorsqu’il est placé en famille d’accueil… chez Daria.

De la même auteure :
La série Sinners – Vicious, Sulfurous, Devious, Scandalous, Furious

L’avis de Chica :

Après plusieurs mois sans lecture, retrouver l’univers de L.J. Shen, de Sinners que j’avais adoré, a été un réel plaisir. J’ai dévoré le livre en 2-3 jours, je l’ai emmené partout avec moi et profitais de chaque instant de liberté pour lire une page, un chapitre. Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas retrouvé cette sensation que plus rien n’existe autour de moi à part la prochaine page de ma lecture. Quel bonheur ! ❤

Dans ce premier tome, nous allons découvrir l’histoire de Daria, qui est la fille de Jaime et Mel, les héros de Sulfurous (tome 0,5 de la série Sinners) et je me suis rendue compte lors de ma lecture que je n’avais pas lu ce tome-là !! Il va falloir que je répare cette erreur et au plus vite ! 😉 Cependant, cela ne m’a pas du tout empêché de lire ce tome et vous pouvez d’ailleurs tout à fait commencer cette saga sans avoir lu la précédente. Si les deux univers sont liés puisque All Saints High met en scène les enfants des héros de Sinners (idée que je trouve génialissime au passage !), les deux sagas se lisent totalement indépendamment l’une de l’autre. N’hésitez donc pas à vous lancer et peut-être que cela vous donnera envie de lire les tomes de la première série en attendant la sortie de Broken Knight, le deuxième tome de cette série spin-off.

La plume de L.J. Shen est toujours aussi prenante, les personnages qu’elle fait naître sont fascinants et l’on devient irrémédiablement addicts à leurs histoires quelles qu’elles soient, à leurs problèmes, à leurs coups de coeur et de haine. Daria m’a particulièrement émue. Ce sentiment qu’elle ressent vis-à-vis de sa mère, de ne jamais être assez bien, de ne jamais faire ou dire ce qu’il faut ou ce que celle-ci attend d’elle, la non-compréhension constante entre elles, cette faille qui se creuse chaque jour un peu plus, cette solitude qu’elle ressent peu à peu chez elle tout en étant pourtant entourée de sa famille qui ne voit pas à quel point elle souffre et à quel point elle est différente de ce qu’ils imaginent et de cette image qu’elle s’est créée au lycée…

Au final, ceux qui la connaissent peut-être le mieux ce sont les autres enfants des Sinners, même si cela reste encore bien superficiel en ce qui concerne certains aspects de sa vie. Tout comme les héros de la première saga étaient inséparables, leurs enfants sont extrêmement proches et sont constamment les uns avec les autres. De plus, L.J. Shen leur a offert le même cadre de luxure et de débauche que pouvaient connaître les 4 Hot Heroes (qui font même une apparition ensemble dans une scène qui nous rappelle à quel point ils passent leur temps à agir avec excès et désinvolture même une fois adultes et pères de plusieurs enfants). Sur le coup, je me suis dit que c’était bien trop peu, que j’aurais aimé qu’ils fassent davantage partie de l’histoire et pas seulement du paysage. Mais après réflexion, cela n’aurait pas été un réel spin-off s’ils restaient au premier plan et prenaient la place de leurs progénitures qui sont désormais les héros de cette saga. J’ai également réalisé que les parents n’étaient pas spécialement présents non plus dans la saga précédente, mais cela ne m’avait nullement gênée car je ne les connaissais pas d’une lecture précédente… Même s’ils ne sont que partiellement présents pour certains, l’on retrouve cependant leurs défauts et leur caractère que l’on connaît si bien mais dans le rôle de parents cette fois-ci. Car Jaime n’est pas présenté uniquement sous son meilleur jour en tant que père de Daria…

Le deuxième héros de cette histoire est Penn. En ce qui le concerne, L.J. Shen n’y est pas non plus allée de main morte pour ce qui est du dramatique, du sort qui s’acharne sur certains personnages et leur fait vivre un calvaire. Car rappelons que l’intrigue se déroulant alors que le duo est au lycée, ils n’ont donc que 17 ans ! J’avoue que lors de certaines scènes, j’ai eu du mal à me les représenter si jeunes vu tout ce qu’ils ont traversé ou ce qu’ils subissent et en si peu de temps. Penn va cependant assurer avec panache et virilité ce rôle masculin, digne descendant des 4 Hot Heroes malgré son jeune âge. Il m’a beaucoup plu et émue également. Son parcours est loin d’être typique, son histoire personnelle bouleversante. Un héros plus que torturé, dans la lignée des héros précédents de L.J. Shen où la rancoeur et la haine se disputent à la passion.

Je suis cependant restée un peu sur ma faim dans les derniers chapitres. Certains rebondissements étaient ultra prévisibles, l’un d’entre eux en particulier, et cela ne m’a nullement étonnée de lire qui en était l’instigatrice. La relation de Daria avec ce personnage m’a d’ailleurs laissée plus que perplexe car personne, je dis bien personne, ne s’en rend compte et ne voit ce qu’il en est vraiment… Cela est d’autant plus injuste pour Daria, pour laquelle nous prenons largement et justement parti. Sa famille n’a pas du tout géré la situation correctement sur ce point et le fait jusqu’au bout… Je n’ai pas compris… Je n’ai pas accepté et je n’ai pas réussi à pardonner comme ont réussi à le faire d’autres personnages.

Tout cela me permet cependant de conclure qu’il s’agit d’un spin-off réussi et qui méritait d’être publié car il ne s’agit pas d’un pur copié-collé de la saga précédente. Celle-ci semble pouvoir posséder ses propres particularités tout en gravitant dans le même univers. Pari réussi sur ce point. J’ai vraiment hâte de découvrir la suite !

Merci beaucoup à Milica et à la Collection &H pour ce partenariat ! ❤

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s