A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Ma’Pirate} Jours de glace, de Maud Tabachnik

Poster un commentaire

Jours de glace
de Maud Tabachnik
Editions City Edition ( Collection City Editions)
Sortie le 18 septembre 2019
320 pages
19,50 euros

Quatrième de couverture :

Des trombes d’eau. Un vent infernal. En quelques minutes, la petite ville de Woodfoll dans le grand Nord canadien est balayée par une tempête d’une violence inouïe. Plus d’électricité, plus de téléphone, un paysage de fin du monde.

Comme le reste de la région, la prison de haute sécurité n’a pas résisté à l’ouragan. La panne électrique a ouvert les portes, libérant quatre tueurs, parmi les pires de leur espèce, des violeurs, pédophiles et meurtriers récidivistes qui se retrouvent dans la nature.

Quand des cadavres sont retrouvés, sauvagement mutilés, les soupçons se portent forcément sur les évadés. Mais sont-ils les vrais coupables de ces atrocités ? Lou Grynspan, ancienne profileuse de la police du Québec, mène une enquête aux frontières de la raison. Un voyage au bout de l’enfer qui va hanter ses jours et ses nuits…

L’avis de Ma’Pirate :

« L’histoire se situe dans le grand nord du Canada principalement à Woodfoll
Mais un climat cyclonique provoque une panne électrique à la prison. Quatre frères prénommés les frères Bernatchez, tueurs psychopathes, en profitent pour s’évader.
Des meurtres sont commis … »

Pourtant, cela s’annonçait bien. Avec un résumé pareil, je m’attendais à un roman génial. Quelle déception !

J’en suis la première désolée car je pensais passer un bon moment de lecture.
Je n’ai pas accroché du tout !

Tout est long et traînant. Le début qui remonte justement au début de l’histoire de cette région. Quel rapport ? On met un moment à démarrer et quand on démarre, on s’arrête à nouveau pour des détails historiques et techniques. Je n’ai rien contre, mais là ça tombe comme un cheveu sur la soupe. Cela ne sert à rien pour l’histoire elle-même.

Je pensais découvrir une région et ses coutumes à travers un thriller, mais ce ne sont pour la plupart du temps que des critiques de la région et des habitants. On n’a pas vraiment envie d’y aller.
Et le classique les indiens contre les blancs, qui ne fait pas avancer l’histoire…

Bref, au bout d’un moment je me suis lassée et l’ai lu en diagonale car je voulais savoir et j’ai voulu laisser l’auteur me surprendre. Même pas, tout est révélé bien avant le dénouement !

Ce n’est ni angoissant, ni terrifiant, ni addictif.
C’est juste décevant !

Merci tout de même à Eric Poupet et aux Editions City pour leur partenariat !

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s