A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Ma’Pirate} Par accident, de Harlan Coben

Poster un commentaire

Par accident
de Harlan Coben
Editions Belfond ( Collection Belfond Noir)
Sortie le 4 octobre 2018
360 pages
21,90 euros

Quatrième de couverture :

Gardez votre sang-froid, la nuit sera longue.
Il y a quinze ans, la vie de Nap Dumas a basculé : dernière année de lycée, son frère jumeau et la petite amie de celui-ci ont été retrouvés morts sur la voie ferrée.
Double suicide d’amoureux ?
Nap n’y a jamais cru.
Désormais flic, Nap voit ressurgir le passé : Rex, leur ami d’enfance, vient d’être sauvagement assassiné. Sur les lieux du crime, les empreintes d’une femme que Nap pensait disparue : Maura, son amour de jeunesse, dont il était sans nouvelles depuis quinze ans.
Le choc est total pour le policier. Celle qu’il aimait serait-elle une dangereuse psychopathe ? Où est Maura ? Et s’il était le prochain sur sa liste ?
La vérité est proche. Si proche. Bien plus terrible et dangereuse que tout ce que Nap imagine…
Puisant dans les légendes urbaines de la ville où il a grandi, le boss du thriller livre un jeu de fausses pistes effroyables.

L’avis de Ma’Pirate :

Encore un Coben !
C’est très prenant et on lâche le roman quand on a fini et on est déçue quand c’est fini parce que c’est fini et qu’il va falloir encore attendre pour le prochain!

Le personnage principal est un être en souffrance, torturé et assez sombre. On ne sait pas trop quelquefois de quel côté de la loi il se tient. Et c’est fâcheux pour un policier.

Le style est toujours efficace. L’histoire est bien amenée et bien construite.
L’écriture est fluide, le rythme est dynamique . Les actions s’enchaînent à une vitesse folle. Le suspense est une fois de plus au rendez-vous.

On devine avant la fin qui est le coupable mais ce n’est pas grave, on continue quand même la lecture. Car ce qui est plus intéressant encore que l’histoire c’est l’état psychologique du personnage principal.

Trouvera-t’il des réponses à toutes ses questions qui le font souffrir depuis tant d’années ?
Que s’est-il passé cette fameuse nuit ? La nuit où son jumeau est mort. La nuit où son amour de jeunesse a disparu.

On ne sait plus qui dit vrai. On ne sait plus où est la vérité. On est ballotté d’une vérité à une autre, et on ne sait plus. Mais ce n’est pas grave car on aime ce genre de sensation quand on lit du Coben.

Entre légende urbaine et guerre froide, Coben nous emmène ou plutôt il nous ballade jusqu’à ce qu’il décide de tout nous révéler dans un beau final.

On finit le roman et on est satisfait car on sait, mais à la fois on ne l’est pas car c’est terminé et qu’il faut quitter Nap.

On s’y est attaché car il est tellement en souffrance et on a souffert avec lui. Coben a la capacité de nous faire entrer dans la vie de ses personnages et nous faire vivre et ressentir leurs émotions, leurs joies et leurs peines.

Encore un très bon roman et un très bon moment de lecture.
Petit bonus, la couverture est magnifique !
Je suis une fan inconditionnelle.
Et évidemment, je recommande cette lecture (mais je ne suis pas objective!)

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s