A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Chica} Love Forever, d’Alfreda Enwy

Poster un commentaire


Love Forever

d’Alfreda Enwy
Editions Harper Collins (Collection &H)
Sortie le 5 juin 2019
752 pages
9,90 euros

Quatrième de couverture :

Love Deal
Pas de contact physique, pas de démonstration en public et pas d’autre fille. Paiement de l’acompte avant le week-end et le reste à la fin.

Telles sont les conditions de Poppy pour qu’elle accepte de se faire passer pour la petite amie d’Eren le temps d’un week-end. Si le principe la révolte, elle doit pourtant admettre que ce job tombe à pic, car sa situation de jeune étudiante et de mère célibataire est précaire et Poppy peine à subvenir aux besoins de sa fille. Seulement, pour que leur couple soit crédible et fasse illusion auprès de la famille d’Eren, elle va devoir faire connaissance avec ce dernier, qui n’est autre que le capitaine de l’équipe de basket et la star de l’université. Faire semblant d’être amoureuse du mec le plus beau et le plus populaire de tout le campus ? Facile. Ne pas tomber amoureuse de lui ? Moins facile…

Love Play
En amour, il n’y a pas de règles du jeu.

Johanna se l’était pourtant juré : plus jamais elle ne se laisserait approcher, et encore moins séduire, par un garçon. Si elle a accepté d’aller parler à Ryan, c’est uniquement pour rendre service à Poppy, sa meilleure amie. Elle était loin de penser que ces yeux bleus posés sur elle la troubleraient autant et lui feraient perdre tous ses moyens. Loin de penser aussi que ces sensations lui avaient manqué… Mais elle doit se reprendre, Ryan est tout sauf un homme pour elle, et il ne mérite certainement pas qu’elle renonce à sa nouvelle règle. Star de l’équipe de basket à l’ego surdimensionné et incorrigible dragueur, pour lui, l’amour n’est qu’une partie de plus. Non, vraiment, Johanna ne reviendra pas sur sa décision : elle n’a plus envie de jouer…

L’avis de Chica :

Il s’agit d’une intégrale regroupant Love Deal et Love Play. J’avais déjà beaucoup apprécié Love Deal lorsque je l’avais lu à sa sortie en numérique et ce fut un vrai plaisir de le relire et de découvrir la suite avec Johanna et Ryan. Le duo se cherchait déjà énormément lors du premier tome, il était donc temps de connaître le fin mot de leur histoire. L’intrigue des deux tomes, même si elle suit un schéma assez classique, fait partie de mon style d’histoires préféré. Et surtout, j’ai un véritable faible pour les sportifs… C’est donc inévitable, je ne peux que me jeter sur les romances où le héros et/ou l’héroïne ont cette particularité ! 😀

Je n’avais encore jamais lu Alfreda Enwy dans le genre des romances contemporaines. Je l’ai découverte avec Les larmes du Calice qui a été un énorme coup de cœur et qui m’avait même incitée à me rapprocher de l’auteure, pourtant lorsqu’elle a commencé à publier des romances, je n’ai pas eu l’occasion de lire ses livres. J’avoue avoir été énormément surprise que l’histoire ne se déroule pas en France – l’habitude peut-être que les auteures françaises aient la plupart du temps tendance à situer leurs romances dans notre pays ! ^^ Mais une fois la surprise passée, j’ai totalement accroché.

Poppy m’a totalement charmée. Déjà, j’adore ce prénom mais en plus de cela sa personnalité, son histoire, son caractère, son amour inconditionnel pour sa fille, chaque partie d’elle ou de son histoire n’ont fait que confirmer mon coup de cœur pour elle. L’auteure a construit un personnage féminin fort, courageux et terriblement attachant. C’est véritablement elle le point central et le point fort de cette histoire selon moi. Et j’ai énormément apprécié qu’elle reste campée sur ses principes et ses promesses contrairement à de nombreuses héroïnes de romance qui ont souvent tendance à tout mettre de côté par amour alors que ça ne colle pas avec leur personnalité.

Eren m’a, quant à lui, surprise. S’il semble être le héros typique, débordant de clichés au premier abord (populaire, star de l’équipe de basket, riche, collectionneur de filles, arrogant, …) le fait qu’Alfreda Enwy ait décidé de lui laisser la parole aussi souvent que Poppy nous permet de nous rendre compte assez vite que tout cela n’est que surface ou tout du moins une question de jeunesse insouciante. J’ai beaucoup aimé qu’il n’agisse pas pour autant comme un crétin mais au contraire fasse preuve de tellement de maturité, d’empathie et de gentillesse. Une vraie belle surprise, et ce, tout au long du roman car jusqu’au dernier chapitre ! 😉 Il n’est ainsi pas seulement un héros masculin beau à se damner pour lequel j’ai totalement craqué, il est aussi une vraie belle personne, le genre que l’on prend plaisir à rencontrer dans nos histoires et que l’on aimerait avoir l’occasion de croiser en réalité beaucoup plus souvent ! ^^

Les échanges entre eux m’ont beaucoup amusée, qu’ils soient en direct ou par messages, ils sont tordants et voir Eren obligé de « ramer » pour obtenir ce qu’il veut d’une fille contrairement à son habitude est très drôle. Tout comme ses amis, on ne peut s’empêcher d’en rire et d’encourager Poppy à continuer tellement c’est hilarant. J’en aurais presque regretté qu’elle cède ! ^^ Après, comme classiquement dans ce genre d’histoires de « contrat », la relation va peu à peu évoluer entre eux pour faire place à une relation amoureuse. Ils deviennent tendres, mignons, tout comme leur histoire. Lorsque la petite fille entre véritablement scène, il en est de même – je regrette un petit peu que sa relation avec Eren n’ait pas été davantage développée. Elle est tellement attachante et touchante que l’on aimerait qu’elle soit plus présente comme lors du match de sa maman par exemple où elle est tout simplement terrible !!!

Tout comme cette petite poupée, les autres personnages secondaires m’ont tout autant conquise et découvrir l’histoire d’un certain duo qui m’a divertie tout le long du premier tome dans la suite m’a beaucoup plu. Ils sont drôles, des piliers dans la vie des héros de Poppy et Eren, et l’on s’attache avec tellement de facilité à eux. Ça a été le cas pour tous les personnages en ce qui me concerne, mais particulièrement ces deux-là ! ❤ Lorsqu’il a donc été temps de découvrir leur histoire, j’ai trouvé génial que celle-ci soit à leur image : explosive, pétillante, espiègle, pleine d’humour, de sincérité et de rebondissements !!

Leur tome démarre à la suite du premier, et l’on retrouve ainsi les mêmes personnages qui nous tenaient tous tellement à cœur même si nous nous concentrons sur Johanna et Ryan. Leurs échanges sont toujours aussi incisifs et drôles. Mais nous allons découvrir une autre facette de chacun : leur fragilité. Leur passé les a marqués l’un comme l’autre et va être un facteur important dans leur difficulté à gérer une relation entre eux. Alfreda Enwy nous offre une aussi belle histoire que pour Poppy et Eren et comme pour eux, nous réserve des surprises jusqu’aux dernières pages. Un vrai régal !

Ce fut donc un excellent moment de lecture. La plume de l’auteure, la personnalité de ses héros, et le choix final des intrigues notamment jouent beaucoup dans le fait que ces romances, au premier abord classique, sortent du lot. Sans oublier une mention spéciale pour le Roller Derby mis à l’honneur dans cette série, j’ai adoré ! 👍 👏 Je vous conseille de lire Love Deal puis Love Play si ce n’est pas encore fait ! Et j’ai hâte qu’ensuite vous veniez me donner votre avis ! 😉

Merci beaucoup aux éditions Harper Collins pour ce partenariat ! 

Publicités

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s