A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Ma’Pirate} Le Goya de Constantin, de Gilles Del Pappas

Poster un commentaire

Le Goya de Constantin
de Gilles Del Pappas
Editions De Borée ( Collection Marge Noire)
Sortie le 14 juin 2018
251 pages
18,90 euros

Quatrième de couverture :

Le nouvel Arsène Lupin marseillais !
Une course effrenée entre justice et délit. Un tableau mystérieux, un vol historique, notre héros va-t-il se perdre lui-même dans cette enquête ?

Dans quel pétrin s’est encore mis Constantin ? Dérober un Goya, quelle idée ! Il aurait dû se douter que le tableau allait attiser les convoitises d’individus pas très fréquentables de Marseille… Mais maintenant que la toile est en sa possession, plus question de reculer : il faut la revendre, d’autant que c’est pour une bonne cause. C’est à Hambourg qu’il doit retrouver Gerhard, un amateur d’art qui va lui présenter un expert et d’éventuels acquéreurs. Le plan semble imparable, mais la plus grande ville portuaire d’Allemagne, une sorte de Marseille à l’envers – propre, riche, disciplinée -, cache elle aussi des individus très dangereux !

L’avis de Ma’Pirate :

J’ai découvert avec ce roman Gilles del Pappas. Son style est agréable et dynamique ce qui rend la lecture facile.

Ce roman fait partie d’une série mais le fait de ne pas avoir lu les tomes précédents, ne nuit pas du tout à la lecture et à la compréhension. C’est le 22ème tome de la série.

Constantin est un personnage très nature et son humour nous fait sourire bien souvent et détend l’atmosphère.

C’est un vrai marseillais. Il est amoureux de Marseille, ses odeurs, ses lumières, sans oublier sa cuisine. D’ailleurs il n’apprécie pas que la cuisine de Marseille, car à l’occasion de son voyage à Hambourg dans ce roman , il va nous révéler quelques recettes de là bas.
Je trouve très original le fait d’avoir mis à la fin du roman les recettes évoquées tout au long de l’intrigue.

J’ai adoré tous ces clins d’œil au parler marseillais. C’est très intéressant.

Il y a aussi beaucoup de références culturelles dans ce roman (poésies, chansons, peintures, Goya…).

Constantin n’agit pas toujours dans la légalité mais cela ne semble pas lui poser trop de problèmes de conscience dans la mesure où pour lui la cause est juste.
Dans ce roman, il va essayer de dérober un Goya inconnu parce que son amie Estello Chabrio le lui demande.

Cela le mènera de Marseille à Hambourg, en Allemagne où il fera la rencontre de personnages singuliers comme Gerhard et Bella Block (l’héroïne de Doris Gercke, la romancière allemande).

A travers les courses poursuites de Constantin, nous allons visiter Marseille et Hambourg. C’est assez original. Et Constantin est un guide touristique très original aussi.
Constantin a une personnalité sympathique et d’entrée on l’adopte.

Il y a de l’action, du suspense et des rebondissements. Mais c’est assez léger grâce à l’humour de Constantin.

Le style est dynamique en partie grâce à la personnalité de Constantin et à tout ce qui lui arrive, mais aussi grâce à l’alternance de nombreux dialogues et des passages narratifs brefs bien que très détaillés.

Dans la série des Constantin, Gilles del Pappas met en valeur Marseille, son décor et sa gastronomie.

J’ai beaucoup apprécié cette lecture et je pense me plonger dans un autre épisode assez rapidement. Enfin, dès que ma pile de livres à lire aura diminué un peu!!!

Merci aux Editions De Borée pour ce partenariat !

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s