A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Ma’Pirate} La rose d’Irlande, de Brenda Joyce

Poster un commentaire

La rose d’Irlande
de Brenda Joyce
Editions Harlequin ( Collection Victoria)
Sortie le 1 juillet 2019
496 pages
8,50 euros

Quatrième de couverture :

Irlande, 1818

Si Eleanor ne peut oublier Sean, son premier amour dont elle attend le retour depuis quatre longues années, elle refuse toutefois de céder au chagrin et se résout à faire un choix raisonnable, davantage par désespoir que par amour : se fiancer au richissime Lord Sinclair, un gentleman anglais que ses parents ont toujours rêvé de la voir épouser. Mais tous ses plans sont bouleversés lorsque, à la veille de son mariage, Sean réapparaît. Sombre, amaigri, il lui apprend qu’il s’est enrôlé dans la rébellion irlandaise et qu’il est recherché par les troupes du roi. S’il ne quitte pas l’Irlande au plus vite, il risque la pendaison. Dès lors, pour Eleanor, l’évidence s’impose : au mépris du scandale, elle suivra Sean n’importe où, fût-ce au péril de sa propre vie…

L’avis de Ma’Pirate :

Cette romance nous conte une histoire d’amour aussi survoltée que l’histoire politique du pays à l’époque. Nous sommes en Irlande entre 1814 et 1819 et le combat entre les irlandais et les anglais est d’une rare violence. Violence que l’on retrouve dans la relation entre Sean et Eleanor.

La plume de Brenda Joyce a su magnifiquement dépeindre des personnalités irlandaises fortes. Et leurs émotions sont nos émotions, leurs peurs deviennent les nôtres…

Les personnages sont assez nombreux. Ici Brenda Joyce nous en présente deux en particulier. Sean et Eleanor, deux personnalités, deux caractères.

Sean est un homme meurtri par 4 années de souffrance et des secrets qui le détruisent peu à peu. Il est rongé par un sentiment de culpabilité et la peur est omniprésente. Il a des réactions contradictoires en fonction du sentiment qu’il ressent à ce moment-là. Il est instable.

Eleanor, quant à elle, est passionnée et cherche à tout prix à savoir pourquoi Sean a changé au point de ne plus vouloir d’elle. Elle veut découvrir les lourds secrets qui le consument et qui expliquent cette violence et ce besoin de tout détruire autour de lui.

Cette romance historique est aussi le moyen d’évoquer le contexte social et politique de l’Irlande au début du XIXème siècle, qui en fait n’est que souffrance, violence, injustice et malheur. Les irlandais et les anglais se vouent une haine terrible. La rancune est tenace et est bien souvent le prétexte pour d’autres crimes et d’autres souffrances.
On est forcément du côté des irlandais et même le beau Peter, gentleman anglais n’arrivera presque pas à nous émouvoir.

Il y a de nombreux rebondissements qui rendent la situation à la fois étouffante et palpitante.

Pour finir, le lien qui unit cette famille de Warenne est puissant et unique. Et on aimerait connaître mieux tous les membres de celle-ci, entrer dans leurs vies et connaître leurs histoires.
Peut être que je me laisserai tenter par un autre tome de cette série de la « Dynastie des De Warenne » (il y en 12 au total) !

J’ai été quand même un peu déçue par le faux rythme. Ce sont surtout les longs passages narratifs qui auraient pu être raccourcis. C’est un peu dommage !

C’est une lecture assez agréable dans l’ensemble.

Merci aux Editions Harlequin pour ce partenariat!

Publicités

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s