A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Ma’Pirate} Au nom du père, de Françoise Bourdin

Poster un commentaire

Au nom du père
de Françoise Bourdin
Editions Pocket ( Collection Best)
Sortie le 7 septembre 2017
352 pages
6,95 euros

Quatrième de couverture :

Gabriel Larcher a connu la gloire avant de retomber dans l’ombre. Alors que deux de ses enfants, Dan et Valentine, ont marché dans ses pas en embrassant la course automobile, Nicolas a choisi d’être médecin de campagne. Aucun des trois ne trouve grâce aux yeux du père. À Nicolas, il reproche d’avoir tracé sa propre trajectoire, à Dan, il dénigre sa capacité à gagner des courses, et il décide de ne plus financer Valentine dont la carrière de pilote de rallye a pourtant bien commencé.
Las de cacher leurs blessures et de rater leurs amours à cause d’un héros qui voudrait briller seul, les trois enfants vont chercher, chacun à sa manière, comment s’émanciper. Quitte à faire voler en éclats l’apparente harmonie de la famille.

 » On aime sa façon de raconter, de dialoguer, cette légèreté. Ses personnages sont vrais.  » Pierre Vavasseur – Le Parisien

Les livres de Françoise Bourdin

 

L’avis de Ma’Pirate :

Un roman de Françoise Bourdin où il est question de famille.
Une famille qui, en apparence, est unie mais qui est complètement dysfonctionnelle à cause d’un père égoïste et égocentrique. Il a étouffé les ambitions de ses trois enfants l’un après l’autre pour éviter qu’un jour ils ne soient meilleurs que lui.
Ex-champion de F1, il claironne partout qu’il a tout réussi, mais si sa famille a survécu c’est grâce à sa femme et si son entreprise prospère c’est grâce à son fils.
Il aime blesser, humilier, rabaisser les personnes de sa famille. C’est un être abject et cruel. Tout lui est dû et ce qu’il dit ou fait est, pour lui, normal.
Autour de lui gravitent sa femme et ses trois enfants qui le supportent et le tolèrent.
Sa femme n’a jamais voulu séparer le père de ses enfants et inversement. Elle lui a tout sacrifié.
Son fils Dan et sa fille Valentine ont voulu suivre la même carrière que leur père car c’était la seule façon d’exister à ses yeux.
Seul son fils Nicolas a choisi une autre voie et en paie le prix fort par l’ignorance et le mépris.
Ils sont tous plus ou moins blessés par ce père. Ils vont tous, à leur manière et avec l’aide les uns des autres, essayer de se sortir de cet engrenage qui les fait souffrir et les frustre. Ils vont essayer de se délivrer de cette emprise toxique et malsaine.

L’action se situe dans la belle région de Sologne où les paysages calmes et magnifiques contrastent avec l’état d’esprit des personnages de ce roman.

Françoise Bourdin a la capacité par les mots, les dialogues et les descriptions de décrire des personnages vrais. Ils sont simples et authentiques ce qui nous permet de nous identifier à une voire plusieurs d’entre eux. Ils sont magnifiquement dépeints et il nous est facile d’entrer dans leur monde, dans leur peau, dans leur peau.
Que ce soit le père ou les enfants on comprend leurs réactions même si on n’est pas toujours en accord avec eux.
Par exemple, Françoise Bourdin a tellement bien décrit le père, Gabriel, qu’on ne peut que le détester pour toute la souffrance qu’il inflige autour de lui.

Tous les personnages sont intéressants mais en ce qui me concerne les plus attachants sont Nicolas, Luc et Albane pour leurs qualités humaines, leurs souffrances, leurs faiblesses et leurs forces de caractère.

On apprend toujours beaucoup sur les rapports humains et les personnalités torturées dans les romans de Françoise Bourdin mais pas seulement.
Le décor de ses romans est toujours une région et une ou plusieurs catégories socioprofessionnelles.
Ici, elle nous fait entrer dans des univers fascinants comme celui de la course automobile ainsi que celui de la médecine, et celui de la magistrature en nous montrant les bons et les mauvais côtés.

Encore une lecture aussi passionnante qu’instructive.
A lire, si on aime les récits de vie et les histoires de personnes.

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s