A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Ma’Pirate} Jusqu’à l’impensable, de Michael Connelly

Poster un commentaire

Jusqu’à l’impensable
de Michael Connelly
Editions Le livre de Poche ( Collection Policiers)
Sortie le 28 mars 2018
480 pages
8,20 euros

Quatrième de couverture :

Harry Bosch, retraité du LAPD malgré lui, tente de tuer le temps en remontant une vieille Harley lorsque Mickey Haller, son demi-frère avocat de la défense, lui demande de l’aide. Il ne voit en effet que Bosch pour l’aider à innocenter Da’Quan Foster, un ex-membre de gang accusé d’avoir battu à mort la directrice adjointe des services municipaux de West Hollywood. Même si la preuve est accablante, Haller en est sûr, son client est innocent. Un dilemme pour Harry : passer du côté de la défense quand on a travaillé avec passion pour la police de Los Angeles toute sa vie ? Tout simplement impensable…

Bosch de l’autre côté du miroir ? Peut-être, mais toujours aussi intuitif, entêté, efficace. Bruno Corty, Le Figaro littéraire.

Michael Connelly nous embarque et nous régale. Catherine Balle, Le Parisien.

C’est noir, très noir. Une fois de plus, Los Angeles se révèle être le territoire du diable. Gérard Guégan, Sud Ouest.

Traduit de l’anglais par Robert Pépin

L’avis de Ma’Pirate :

J’ai adoré.
De toute façon, j’adore tous les Connelly. Mais celui-là est vraiment excellent !

J’avais beaucoup aimé le précédent et je me demandais comment Connelly pourrait faire aussi bien, et il a réussi.
Je trouve même qu’il est encore mieux, à moins que ce ne soit la peur d’être déçue qui m’a fait ressentir cela.

Les romans de la série Harry Bosch sont très bons.
J’aime beaucoup sa personnalité, sa ténacité, sa volonté et son efficacité.
Il a ses forces mais aussi et surtout ses faiblesses, ses doutes et ses peurs. Et ce qui le rend attachant.

Ici, il est à la retraite et ne le vit pas si bien que ça quoiqu’il en dise !
Son travail c’est sa vie, c’est une vocation. Il est fait pour ça et il ne sait faire que ça.

Il va se retrouver à nouveau au cœur de l’action pour sauver les gentils et confondre les méchants car il va venir en aide à son demi frère Mickey Haller, l’avocat à la Lincoln qui, pour une fois, croit en l’innocence de son client et veut le prouver avant le procès qui aura lieu dans cinq semaines.

Connelly, au fur et à mesure du roman, nous en apprend toujours plus sur le système judiciaire américain. C’est fascinant et très intéressant.

La première partie du roman consiste à découvrir le contexte du meurtre dont est accusé le client de Haller grâce au livre du crime.
Puis vient l’enquête que l’on suit pas à pas au côté de Bosch.

Il y a foule de détails, que ce soit à propos des actes ou des sentiments, et c’est ce qui nous permet de vivre l’histoire comme Bosch et les autres personnages.

Le style est fluide malgré tout et pas du tout chargé. C’est un plaisir que d’entrer dans l’univers de Bosch. On devient enquêteur et on aime résoudre l’enquête.
Celle-ci se déroule sur quelques jours et on lit le roman en quelques heures. Les mots filent et les actions défilent à une vitesse vertigineuse et nous entraînent à travers les rues et les quartiers de Los Angeles.

Dans ce roman, on a deux héros de Connelly pour le prix d’un, Bosch et Haller. Mais même si Haller a un rôle important dans cette histoire, c’est Bosch qui en est le protagoniste. Haller va être le prétexte pour Connelly de relancer Bosch.

Et à chaque fois, c’est la même chose, on est impatient de retrouver le prochain roman et la prochaine enquête de Bosch.
Donc, je lui dis à bientôt !

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s