A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Ma’Pirate} Incontrôlable, de James Patterson

Poster un commentaire

Incontrôlable
de James Patterson
Éditions Archipel ( Collection Suspense)
Sortie le 22 août 2018
368 pages
22 euros

Quatrième de couverture :

Le cadavre d’une très belle femme

Ben Casper n’aurait jamais imaginé retrouver le corps de Diana, sa meilleure amie, une agente de la CIA, au pied de son immeuble. Elle se serait jetée par la fenêtre de son appartement. Suicide. Affaire classée.

Retrouvé au bas de son immeuble

Pourtant, Diana, dont Ben était secrètement amoureux, n’avait a priori aucun motif d’en finir avec la vie… Journaliste d’investigation, Ben pressent qu’on a cherché à la faire taire.
Peut-il mettre La maison blanche en danger ?

Bientôt, il va mettre au jour un complot qui pourrait impliquer les plus hautes instances du pouvoir. Mais, à trop approcher la vérité, c’est sa propre vie que Ben met en danger. Certains secrets ne doivent pas être ébruités…

« Un roman qui vous tient en haleine. Puissant, démarrant à toute allure : une vraie Porsche de compétition ! »
Publishers Weekly

L’avis de Ma’Pirate :

On commence ce roman et au bout de quelques pages on se dit qu’on a tout compris et surtout on se demande que va bien nous raconter James Patterson car il reste beaucoup de pages à lire!

Mais en fait on n’a rien compris.
Tout au long du roman d’ailleurs on a ce sentiment. On va d’un rebondissement à un autre, d’une supposition à une autre. Mais on est toujours à côté.
Et c’est ce qui fait le charme des romans de James Patterson.

Son écriture est fluide et alerte. C’est dynamique.
On passe d’un lieu à un autre en un battement de cil. On va à toute allure comme Ben dans les rues de Washington D.C. Il n’y a pas de répit.

Il y a 113 chapitres et à aucun moment on se dit «encore tout ça!».
L’intrigue nous tient en haleine du début à la fin. On s’y enfonce ainsi que dans le cœur de ce complot.

Ben va mettre à jour quelques secrets bien noirs qui auraient voulu être enterrés comme le secret de la mort de sa mère alors qu’il était enfant.

On a un récit en trois temps qui alternent et donnent un rythme endiablé au roman: tout d’abord l’enquête de Ben pour découvrir le pourquoi de la mort de sa meilleure amie Diana, ensuite les apartés de Ben qui est un puits de culture tant historique que cinématographique, apartés qui donnent un souffle de légèreté au récit, enfin en italique le rappel des circonstances du suicide de la mère de Ben.

Une phrase revient souvent dans ce roman comme un fil conducteur «Un meurtre peut être maquillé en suicide, un suicide maquillé en meurtre. »

Ce roman est aussi divertissant qu’instructif et c’est ce qui en fait l’originalité.

Sur fond d’enquête, James Patterson nous enseigne beaucoup de choses sur l’histoire de Washington D.C et celle des différents présidents américains.

Le personnage central, Ben, est très attachant et on suit avec un vif intérêt ses péripéties. Il est tourmenté par son enfance et par sa vie affective qui est un désastre tout en faisant preuve d’autodérision. On a envie de l’aider et de le voir réussir.

Bref, un roman à lire mais attention une fois commencé, on lâche très difficilement ce très bon roman.

 

Merci aux Éditions Archipel pour ce partenariat !

Publicités

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s