A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Ma’Pirate} La revanche du Maudit, de Colleen McCullough

Poster un commentaire

L’ESPOIR EST UNE TERRE LOINTAINE
Tome 2: La revanche du maudit
de Colleen McCullough
Editions Archipoche ( Collection Romans Etrangers)
Sortie le 4 juillet 2018
448 pages
8,80 euros

Quatrième de couverture :

Condamné à sept ans d’exil suite à une machination diabolique, Richard Morgan fait partie de la première expédition de proscrits vers la Terra Australia, contrée hostile récemment découverte.
Loin de la mère patrie, les bagnards vivent en autarcie. Rivalités avec les autres forçats, manque de nourriture, épidémies… : nombreuses sont les difficultés qui se dressent sur leur chemin.
Mais Richard Morgan n’est pas homme à se laisser abattre. Il fera peu à peu la preuve de ses talents et aidera à la survie et à la cohésion de la colonie. Et peut-être y rencontrera-t-il un nouvel amour ?
Second volet de L’espoir est une terre lointaine après L’île du Maudit (Archipoche, 2018), ce roman est aussi celui des pionniers qui fondèrent l’Australie après sa découverte par Cook en 1776.

L’avis de Ma’Pirate :

Cette saga évoque les premiers pas d’une nation qui deviendra l’Australie.

En 1787, Richard Morgan est injustement condamné. Il faut savoir qu’à l’époque on emprisonne sur une simple dénonciation. Il embarque avec d’autres centaines de forçats sur l’Alexander, un cargo qui doit amener les premiers hommes qui coloniseront les côtes de l’Australie, découverte en 1770 par James Cook.
Le périlleux trajet dure plus de six mois et nombreux seront ceux qui mourront avant de revoir la terre ferme. Richard Morgan survit mais les épreuves ne sont pas pour autant terminées…

Je suis partagée sur l’avis à donner à ce roman.

Il est très bien documenté sur la vie à l’époque mais il est beaucoup trop long. Il y a beaucoup trop de détails où on se perd finalement. De plus, il y a trop de personnages secondaires auxquels on ne s’attache guère car on ne peut tous les mémoriser.

Ce roman me semble être un prétexte pour évoquer cette période historique mais cela fait plus documentaire que roman d’action.
C’est un roman très instructif mais un peu trop à mon avis. Mais ce n’est que mon humble avis.

Le personnage principal est trop parfait pour quelqu’un qui a vraiment existé. Cela ne fait pas très authentique.
Cela tient peut-être au fait que Colleen McCullough a voulu rendre hommage à Richard Morgan, qui a bel et bien existé et qui aurait été un ancêtre de son époux. Elle en a trop fait à mon goût.

A lire pour les passionnés de l’histoire de la naissance de l’Australie.

Merci aux Editions Archipoche pour ce partenariat !

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s