A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Ma’Pirate} Les Hauts de Hurle-Vent, de Emily Brontë

2 Commentaires

Les Hauts de Hurle-Vent
de Emily Brontë
Editions Robert Laffont ( Collection Pavillons Poche)
Sortie le 24 mai 2018
592 pages
6,50 euros

Quatrième de couverture :

A l’occasion du bicentenaire de la naissance d’Emily Brontë,  » Pavillons Poche  » publie son chef-d’oeuvre et unique roman, Les Hauts de Hurle-Vent, avec une préface de Lydie Salvayre.

 » Il est l’orgueil en personne. Il est l’excès. Il est la foudre. Il est élégant et sauvage. Il est tendre et brutal comme un tranchant de scie. Il s’appelle Heathcliff. De Heathcliff, Emily Brontë a le caractère entier, l’insolence prompte et le refus têtu de se plier aux contraintes sociales dès lors qu’elles ne s’appuient que sur des faux-semblants. De lui, le goût de la lande que, depuis l’enfance, elle parcourt en tous sens, une lande qui meurt l’hiver sous le poids de la neige et les hurlements du vent pour renaître au printemps dans les bruyères roses et les crocus dorés dont elle fait des bouquets. Mais Emily ne partage en rien la noirceur effroyable de son héros, pas plus que sa classe sociale dite inférieure, une classe contre laquelle Heathcliff, l’enfant trouvé, l’enfant sauvage, l’enfant sans nom et sans lignage, se révoltera et se vengera avec un acharnement qui confinera à la démence.  » Lydie Salvayre

L’avis de Ma’Pirate :

J’ai lu Les Hauts de Hurle-Vent quand j’étais adolescente et j’avais adoré. Mon esprit romanesque avait été conquis.

Je l’ai relu donc et j’ai de nouveau adoré mais cette fois-ci c’est avec du recul car comment ne pas être admiratif quand on sait que l’auteure, Emily Brontë n’avait pas trente ans et vivait recluse avec son père, ses sœurs et son frère quand elle a publié ce roman sous un pseudonyme ( Ellis Bell) en 1847. Elle n’a jamais vécu ce genre de passion et a puisé cette histoire de son imagination. Un chef d’œuvre donc !

J’ai de nouveau été fascinée par l’ histoire dramatique de ces personnages.

Ce roman ne nous laisse pas indifférent. C’est un classique à lire absolument.
C’est bouleversant. Il y a tellement de souffrance et de douleurs. Emily Brontë a toujours le mot juste. L’écriture est précise et intense. Le rythme est soutenu et dynamique grâce à l’alternance de récits et de dialogues.

C’est une histoire de famille, de haine, de vengeance, de jalousie, de passions et de leurs conséquences désastreuses. C’est un roman cruel et douloureux où l’idée de la mort est omniprésente.

Le roman s’achève malgré tout sur une note positive en prônant le triomphe de la paix et du Bien sur la vengeance et le Mal.

Cette lecture m’a fait plaisir et m’a donné envie de me replonger dans la lecture du roman de sa sœur Charlotte Jane Eyre. Je vais fouiller dans ma bibliothèque pour le retrouver et le mettre dans ma P.A.L.

Quelle belle idée que cette réédition !

Merci à Robert Laffont pour ce partenariat !

Publicités

2 réflexions sur “{Ma’Pirate} Les Hauts de Hurle-Vent, de Emily Brontë

  1. Un grand classique de ma jeunesse aussi que je devrais peut-être relire…

    J'aime

  2. « C’est un classique à lire absolument. »
    Tout est dit.
    Écrire un truc pareil à 29 ans avant de mourir. Quelle histoire !

    J'aime

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s