A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Ma’Pirate} L’île du maudit, de Colleen McCullough

Poster un commentaire

L’ILE DU MAUDIT
L’espoir est une terre lointaine
de Colleen McCullough
Éditions Archipoche ( Collection Romans Étrangers)
Sortie le 6 juin 2018
528 pages
8,80 euros

Quatrième de couverture :

1775. Richard Morgan tient une taverne a Bristol. Un jour, son fils disparaît et son épouse est retrouvée morte. Accuse du crime, il est jeté en prison, mais son calvaire ne s’arrête pas la …
Il est condamne a l’exil et doit embarquer a bord d’une frégate. Destination, une île perdue au large de l’Australie : Norfolk.
En cette contrée, une nouvelle vie l’attend. Des hommes violents gouvernent, la loi du plus fort règne. Morgan devra faire preuve d’une force d’âme a toute épreuve pour parvenir a faire sienne cette terre maudite.
S’appuyant sur des faits historiques – Richard Morgan a vraiment existé –, Colleen McCullough retrace dans ce premier volet de L’espoir est une terre lointaine le destin des pionniers qui fondèrent l’Australie.

« La force et la ténacité de son héros font de ce roman l’un des meilleurs de McCullough. »
Kirkus Review

L’avis de Ma’Pirate :

Ce roman est un peu lassant car il y a trop de détails. Cela ressemble plus à un documentaire.

C’est une mine d’informations pour ceux qui ne connaissent pas cette période ou pour les passionnés de cette époque.

Mais c’est soporifique pour qui attend un peu d’action. Car le résumé est trompeur. Le héros est mis aux arrêts sa femme ayant été retrouvée morte et son fils ayant disparu. On s’attend donc à une enquête qui va permettre de savoir ce qu’il s’est passé. Mais sa femme n’a pas été assassinée alors!!!

J’ai eu du mal à tenir jusque là mais j’avoue qu’après avoir lu que sa femme n’avait pas été assassinée, j’ai décroché et j’ai lu en diagonale. Et à aucun moment, je n’y ai trouvé d’intérêt.

Les personnages sont fades. Le héros est décalé à mon avis.

Le roman se termine sur l’arrivée dans une région de l’Australie. J’attendais d’après le résumé de savoir comment il allait «parvenir à faire sienne cette terre maudite».

Il y a trop de passages trop longs et l’auteur donne trop de détails et cela finit par retirer toute authenticité et toute originalité au roman.

Je suis déçue.

Merci aux Editions Archipoche pour ce partenariat !

Publicités

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s