A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Ma’Pirate} Face à la mer, de Françoise Bourdin

Poster un commentaire

Face à la mer
de Françoise Bourdin
Editions Pocket ( Collection BEST)
Sortie le 1 mars 2018
336 pages
8,90 euros

Quatrième de couverture :

Pour Mathieu, hyperactif acharné, son métier est toute sa vie. Il a consacré son énergie à fonder et faire vivre sa librairie, désormais une des plus importantes du Havre. Au point d’avoir négligé son premier mariage et sa fille Angélique. Jusqu’à ce jour de trop, jusqu’au burn-out. Alors Mathieu abandonne tout, sa compagne Tess, sa fille, ses employés et part se réfugier dans la maison qu’il a achetée à son vieil ami César. C’est désormais son havre face à la mer. L’esprit désespérément vide et le reste à distance, il se demande comment remonter la pente. En acceptant finalement l’aide d’Angélique, les attentions amoureuses de Tess, en explorant son passé, en puisant en lui-même, il va devoir faire face au danger qui menace soudain son existence…
 » Un roman pudique et émouvant.  »  » Le livre du jour  » – France Info

Les livres de Françoise Bourdin

L’avis de Ma’Pirate :

Ce roman , malgré le sujet abordé, est un très beau moment de lecture.

L’écriture de Françoise Bourdin nous entraîne dans cette histoire difficile car la thématique peut déranger.
En effet, le sujet évoqué ici est la dépression. Avec des mots justes, Françoise Bourdin va nous raconter la descente aux enfers de Mathieu, hyperactif acharné, qui a consacré toute son énergie à sa librairie et qui, du jour au lendemain, craque et fait un burn out. Il se retrouve alors incapable de réagir à ce mal être qui le ronge et qui fait de lui un homme différent qu’il ne reconnaît pas.

Françoise Bourdin aborde ici un des problèmes de notre société. Mais n’en fait pas un roman triste. Elle va nous décrire parfaitement cet état qui est la conséquence d’un surmenage certes mais aussi d’une douleur plus profonde.

On ressent très bien la souffrance de Mathieu face à l’incompréhension de son entourage. Il est difficile pour quelqu’un qui ne l’a pas vécu de comprendre réellement mais aussi il est difficile pour l’entourage de voir un être aimé se trouver dans cette situation.
C’est un mal vicieux et destructeur.

Les personnages sont intéressants car parfaitement cernés. L’auteure sait utiliser les mots justes pour cibler chaque situation, chaque émotion, chaque personnage. Les défauts de chacun sont décortiqués pour mieux comprendre. Mais cela reste très pudique, il ne s’agit pas d’un vulgaire déballage des fautes commises par les uns et les autres. Il s’agit plus d’une prise de conscience des conséquences provoquées par les petites lâchetés des uns et des autres.

J’ai choisi ce roman car je voulais voir comment Françoise Bourdin aborderait ce sujet difficile. Je me doutais qu’elle arriverait à en faire quelque chose de beau. Et je n’ai pas été déçue.
C’est émouvant sans tomber dans le dramatique. J’aime et j’approuve cette façon d’évoquer ce sujet sans jamais s’appesantir sur la maladie.

Comme toujours Françoise Bourdin saura apporter une note d’espoir en nous permettant de vivre la « résurrection » de Mathieu.

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s