A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Chica} Frères d’armes – Tome 2 : La rebelle écossaise, de Margaret Moore

Poster un commentaire

FRÈRES D’ARMES
Tome 2 : La rebelle écossaise
de Margaret Moore
Editions Harlequin (Collection Victoria)
Sortie le 1er septembre 2017
432 pages
7,90 euros
Lien Amazon

Quatrième de couverture :

En récompense de ses loyaux services, sir Nicolas, un chevalier normand, se voit offrir par le roi un château en Écosse. Un cadeau empoisonné, car sir Nicolas, à court d’argent, n’a pas les moyens de l’entretenir. N’ayant d’autre solution pour se renflouer que de faire un riche mariage, il convie au château toutes les demoiselles nobles des environs, parmi lesquelles il fera son choix. Neuf prétendantes se présentent, dont Riona Mac Gordon, une jeune Écossaise au tempérament volcanique…

De la même auteure :
Retrouvailles à Dunborough
Noces d’opale
Une troublante innocence
A la merci du chevalier
Dans la même série :
Tome 1 : Noces secrètes
Tome 3 : Le donjon des aigles
Tome 4 : L’épée et le lys
Tome 5 : Passion au donjon

L’avis de Chica :

Me revoici pour vous parler du deuxième tome de cette série qui est en train de faire fondre mon petit cœur ! Je trouve que La rebelle écossaise est encore meilleur que Noces secrètes, pourtant vous avez pu voir à quel point je craquais déjà pour Marianne et Adair ! Oui mais… Ce fameux Nicholas qui était juste terrible dans le tome précédent et que Marianne avait dû manipuler pour obtenir ce qui semblait couler de source entre frère et sœur pour les Écossais est beauuuuucouuuup plus intéressant et fascinant cette fois-ci !

Une nouvelle fois, le contexte historique est intéressant et ne va pas être uniquement un prétexte et un fade décor pour l’intrigue. Comme pour le livre précédent, nous sommes donc toujours en Écosse, Alexandre II est toujours au pouvoir et les Normands se fraient toujours un chemin dans ce pays et dans sa politique. Nous sommes cette fois 5 ans plus tard et Nicholas va incarner cet apport qu’ont eu les Normands pour les Écossais : à savoir construire de véritables forteresses et faire de leur château un endroit stratégique, fort, central. L’auteure intègre ceci de manière très fine et subtile dans son récit tout simplement avec l’arrivée de Riona à Dunkeathe. Du fait de son caractère curieux, elle va observer et partager avec nous ses pensées lorsqu’elle découvre l’étendue de ce lieu, la puissance qui ressort de son architecture, son agencement et les moyens qui sont employés pour le défendre. Et l’on sent bien à la manière dont elle s’exprime que tout cela est inédit pour elle et pour l’Ecosse. Le commerce comme moyen de s’enrichir est également abordé car il permettrait aux personnes qui ne seraient pas de noble extraction de réussir à posséder eux aussi des terres ainsi que le pouvoir qui va avec.

Et si dans le tome précédent, Nicholas était juste une homme froid, terrifiant et détestable, c’est une toute autre facette que nous allons découvrir dans ce livre-ci. Plusieurs même car il est un homme complexe, avec un passé qui l’a pour le coup plus que façonné et influence encore chacune de ses décisions. J’ai particulièrement aimé cet aspect composite de sa personnalité, le fait qu’il ne soit pas tout noir ou tout blanc mais extrêmement nuancé et que malgré sa vision froide et calculatrice de son futur, malgré sa détermination à ne plus jamais devoir manquer de rien et subir les conséquences de la pauvreté, il conserve une part humaine, fragile et touchante. Il possède ces qualités dès le départ contrairement aux intrigues habituelles où c’est une demoiselle qui va éveiller d’un seul coup ce genre de sentiments et bouleverser par son seul physique toutes les habitudes du héros. Ici, ce n’est pas du tout ce qu’a choisi l’auteure et j’ai beaucoup apprécié. Nous découvrons dès les premières pages où il apparaît un personnage lucide malgré ses ambitions. Il a même un côté naïf qui s’explique tout simplement par le fait qu’il n’a jamais gravité dans les hautes sphères et ne pouvait donc pas se douter des tensions, de l’avidité et des manigances qu’une telle invitation allait provoquer.

L’Ecosse manque un peu dans ce tome, c’est vrai, mais à l’inverse des Noces Secrètes, La Rebelle Écossaise nous permet de découvrir les Normands. Le huis clos est de plus un excellent moyen de mettre à jour les qualités peu flatteuses des Normands présents : ils sont cupides, arrivistes, calculateurs et avides de pouvoir. Oui je sais, dit comme cela, ça ne fait pas trop envie. C’est en réalité très intéressant et très malin car cela permet de mettre en parallèle les opinions de ces Normands nouvellement arrivés en Ecosse avec l’avis de Nicholas qui a bien évolué depuis le tome précédent où il pensait plus ou moins la même chose et même sur ce tome-ci où sa rencontre avec Riona achève de faire tomber ses préjugés sur les Écossais. Ils sont à eux deux un couple vraiment attachant et leurs scènes sont très touchantes et tendres. Difficile de douter du final, il n’empêche que l’on suit leur relation avec plaisir. J’aurais même aimé ne pas les quitter aussi tôt !

J’ai hâte de lire le prochain tome, j’espère que nous resterons en Ecosse et que les histoires seront tout aussi intéressantes dans la suite de la saga !! 🙂

Merci aux éditions Harlequin pour ce partenariat ! ❤ 

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s