A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Chica} Wonder Woman, de Leigh Bardugo

Poster un commentaire

Wonder Woman : Warbringer
de Leigh Bardugo
Editions Bayard Jeunesse
Sortie le 6 septembre 2017
400 pages
16,90 euros

Quatrième de couverture :

Un jour, elle sera la plus grande superhéroïne de tous les temps : Wonder Woman. Mais elle n’est encore que Diana, 17 ans, princesse des Amazones. Quand un bateau explose au large de son île, Diana porte secours à la jeune Alia, bravant ainsi l’interdiction faite aux Amazones d’accueillir des humains parmi elles. Et Diana pourrait le payer d’autant plus cher qu’Alia est une Warbringer : descendante d’Hélène de Troie, elle fait souffler partout un vent de discorde. Ensemble, de New York à la Grèce, les deux jeunes filles vont pourtant tenter de contrer la malédiction qui pèse sur Alia.

L’avis de Chica :

Lorsque j’ai appris qu’un livre allait sortir sur Wonder Woman, je ne vous raconte même pas à quel point j’étais impatiente de pouvoir le lire !! J’avoue avoir un faible pour les films de super héros mais j’ai carrément craqué pour le film sur Wonder Woman qui est sorti l’an dernier. Alors un livre, un liiiiiiiiiiiiiivre !!!! ❤

Je suis également une grande amatrice de mythologie. La légende des Amazones m’avait déjà bien séduite dans le film, j’ai été donc plus que ravie qu’elle soit au centre de l’histoire de ce roman. J’étais un peu craintive qu’il s’agisse d’un copié-collé du scénario, mais en fait pas du tout. Ils sont cependant complémentaires, cohérents. Les deux mondes se recoupent, se croisent et se complètent. L’auteure s’est parfaitement approprié l’univers et les codes de WW sans réduire son livre à une pâle copie.

La plume de Leigh Bardugo participe à la réussite de ce livre. Son écriture est fluide, efficace. Les pages se tournent rapidement. Les actions s’enchaînent et il est difficile de s’arrêter avant la fin. J’en redemande même encore et encore !

J’ai retrouvé la fougue, la jeunesse et l’impertinence de Diana comme au début du film. Elle a un caractère bien trempé, des convictions, est parfois totalement naïve et ignorante mais c’est ce qui fait son charme. Elle porte clairement le roman sur ses épaules, mais elle le fait tellement bien que l’on pardonne la « faiblesse » des autres personnages.

Bref, vous l’aurez compris, je suis de nouveau totalement sous son charme et je vous conseille de le lire si ce n’est pas encore fait !

Merci beaucoup aux éditions Bayard pour ce partenariat !

Publicités

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s