A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Chica} Ne t’attache pas, de Morgane Bicail

Poster un commentaire

Ne t’attache pas
de Morgane Bicail
Editions Michel Lafon
Sortie le 9 novembre 2017
269 pages
15,95 euros

Quatrième de couverture :

UN AMOUR QUI BRULE LES ETAPES
Alexie, seize ans, mène une vie rangée. Ce n’est pas le cas de son voisin, le séduisant et ténébreux Jérémy, qui ne vit que pour le risque et ne tarde pas à l’entraîner dans les défis les plus insensés.
Mais quel avenir y a-t-il pour une relation placée sous le signe de l’adrénaline et vouée à la clandestinité ?

De la même auteure :
Phone Play

L’avis de Chica :

Il y a presque deux ans, j’ai découvert grâce aux éditions Michel Lafon déjà le premier roman de Morgane Bicail : Phone Play. Elle avait été repérée grâce au succès qu’elle rencontrait sur Wattpad. Et si mon avis était un peu mitigé à l’époque, j’avoue que cette fois elle m’a bluffée.

Il s’agit de son second roman, et l’auteure, bien qu’encore jeune, a appris, mûri et vécu des choses qui ont rendu son histoire plus authentique. Le travail d’écriture a également été différent pour ce deuxième livre et j’ai trouvé que cela se ressentait et le rendait plus mature que le premier. Elle aborde une nouvelle fois une facette pas très glorieuse des adolescents, et si pour son premier livre je trouvais dommage qu’elle n’exploite pas totalement son sujet, c’est à croire que cette fois, elle a choisi de faire tout l’inverse. Elle n’hésite pas à mettre ses personnages dans des situations extrêmes pour que le fond de son histoire ait vraiment un sens.

Ses personnages sont comme la première fois des adolescents avec une héroïne lycéenne qui a cette fois une vie qui lui convient parfaitement même si elle va basculer le jour où elle fait réellement la connaissance de son voisin aussi insupportable qu’énigmatique. Elle va tout de suite être attirée par lui, pas seulement physiquement mais également pour sa personnalité et les secrets qu’il cache ! L’auteure rend extrêmement bien cette attirance, que nous devinons réciproque assez vite entre les deux personnages. Ils s’entendent très bien, ont des caractères et des personnalités qui matchent bien et entrent donc facilement dans ce jeu où chacun tente de se rendre mystérieux aux yeux de l’autre et de l’intéresser. J’ai trouvé Morgane Bicail beaucoup plus cohérente et réaliste avec les actions et réactions de ses personnages qui ont cette fois 16 et 18 ans. Alexie, notamment, a l’attitude que peut avoir une jeune fille de son âge avec ses doutes, ses attentes assez timides et innocentes d’une relation et le regard qu’elle va poser sur la part secrète de Jérémy m’a semblé vrai tout comme sa manière d’agir et de réagir ensuite.

Excepté les parents d’Alexie et sa meilleure amie Opaline qui sont les personnages secondaires qui apparaissent le plus, la plus grande partie du roman est vraiment centrée sur les deux héros. Nous n’avons donc aucun mal à nous identifier à eux et surtout à Alexie puisque c’est de son point de vue que nous est racontée toute l’histoire. Nous passons de la jeune fille naïve et innocente à la jeune fille plus réfléchie et sûre d’elle sans oublier celle avide de sensations mais qui ne l’assume pas totalement et qui est tellement obsédée par Jérémy qu’elle en oublie les conséquences et se jette sans réfléchir dans des situations qui lui semblent insensées voire dangereuses. L’on ressent parfaitement ce conflit intérieur entre ce qu’Alexie sait qu’elle devrait faire ou ne pas faire, et ce besoin qu’elle a d’être avec Jérémy, la peur d’être rejetée par lui si elle ne le suit pas ou si elle se montre raisonnable ou trop peureuse.

Morgane Bicail a vraiment le don de choisir nos pires travers à nous les filles qui ne nous rendent pas toujours service et ce quel que soit notre âge. Ici, c’est cette peur d’être rejetée si on ne convient pas aux attentes, si on ne se montre pas assez intrépides, excentriques, bad ass en quelque sorte. Plutôt que d’assumer qui on est, au risque de passer parfois pour des personnes trop sages, discrètes voire ennuyeuses selon le point de vue des autres. On accepte des choses pour plaire ou pour correspondre au mode de vie d’une personne que l’on apprécie, qui nous intéresse et que l’on ne veut pas décevoir ou risquer de perdre. L’auteure nous montre ainsi les limites d’être amoureuse d’un bad boy, un vrai, qui peut nous mettre vraiment en danger et se mettre vraiment en danger.

J’ai déjà hâte de voir le prochain roman que nous proposera Morgane Bicail, si sa plume et son style auront encore évolué. Et en attendant je vous conseille de la découvrir si ce n’est pas encore fait !!

Merci aux éditions Michel Lafon pour ce partenariat !

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s