A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Chica} Mémoires d’une jeune guenon dérangée, de Maureen Wingrove

Poster un commentaire

Mémoires d’une jeune guenon dérangée
de Maureen Wingrove
Editions Michel Lafon
Sortie le 12 octobre 2017
235 pages
13,95 euros

Quatrième de couverture :

Cléopâtre a 13 ans, trois chats, des parents divorcés, une petite sœur givrée fan de phoques, une pilosité plus proche de celle du singe que de l’être humain, et doit supporter quotidiennement maintes humiliations et insultes assénées par Clément, le plus sadique mais néanmoins plus beau mec du collège.
Heureusement, elle peut compter sur sa BFF Chloé pour lui faire oublier ses drames existentiels à grand renfort de missions d’espionnage nocturnes et de tournage de film d’horreur amateur.
Mais cette année, deux nouveaux font leur apparition en classe de quatrième… Et il se peut qu’ils changent considérablement le quotidien de Cléo.

L’avis de Chica :

J’avoue, si ce livre m’a intéressée c’est parce que je savais que sous le nom de Maureen Wingrove, se cachait Diglee, une illustratrice que j’adooooooore. Et ma lecture a été une excellente surprise.

Cela faisait assez longtemps que je n’avais pas lu de roman qui s’adresse à un public adolescent. J’ai cependant fait un bond en arrière et me suis retrouvée dans la mienne sans problème – il faut dire que les références de Cléo étaient les miennes quasiment et certainement celles de l’auteure. Je suis curieuse de savoir si une adolescente (une vraie, actuelle ^^) s’y retrouve également, c’est peut-être le seul petit point qu’il aurait fallu modifier car je me demande si les références culturelles ne sont pas trop anciennes (et croyez-moi j’ai mal rien qu’à l’écriiiiiire) pour les ados de notre époque (purée je me sens vieiiiiiiiiiiiiiiille mdr). Bref, vous m’aurez comprise ! Après, peut-être que c’est intentionnel de la part de Maureen Wingrove qui est consciente que le public qui la suit est de sa génération et saisirait donc tous les clins d’œil. Après, ces clins d’œil sont tellement populaires que ça ne posera peut-être aucun souci et que je vous torture avec ce paragraphe pour absolument rien depuis dix lignes à part pour vous faire comprendre que je vais bientôt passer un cap dans quelques jours et que je ne sais pas encore comment le vivre !!! ^^

Revenons à Cléo, qui m’a fait craquer tellement elle est criante de vérité car Maureen Wingrove aborde avec humour mais authenticité des sujets qui nous préoccupent tellement à l’adolescence… (les poils entre autres !!!). L’auteure en a fait une ado à l’humour décalé, cynique, percutant. Nous suivons ses péripéties (heureuses mais aussi assez régulièrement malheureuses) avec plaisir dans ce journal très moderne. J’ai aimé que se mêlent ses pensées, ses écrits, des dessins, schémas, les retranscriptions de ses dialogues ou encore ses conversations par SMS. Le roman est de ce fait extrêmement attractif, la lecture est rapide et addictive. Et même si certaines journées sont racontées presque à la minute près, l’alternance de tous ces supports ainsi que le style excentrique donnent du pep’s au livre.

Maureen Wingrove profite également de ce roman pour aborder des sujets phares de l’adolescence même si on ne sait pas toujours comment les gérer : l’amitié et la famille. Je ne vous parle pas de l’amour car bien sûr c’est abordé, bien sûr c’est un sujet de discussion omniprésent chez toutes les adolescentes ou presque. Par contre, l’amitié et la famille, on prend moins souvent le temps de s’interroger à leur propos, d’apprendre aussi à vivre avec et les concessions qu’elles demandent. Mais pour le faire, l’auteure a choisi des personnages tout aussi loufoques ou profonds que Cléo : sa petite sœur et sa mère, sans oublier son amie Chloé. Elles m’ont beaucoup plu chacune à leur façon, chacune avec leur caractère, leurs qualités et leurs défauts. Elles sont également la raison pour laquelle ce livre est fort et fonctionne parfaitement.

Du coup, il s’agit d’un livre dans lequel toute adolescente pourra se retrouver, j’aurais moi-même aimé le lire à leur âge – mais même quelques années après il m’a plu et donne à réfléchir. Nul doute que comme moi, vous allez attendre avec impatience le prochain tome. Car une fois de plus, l’auteure a très bien géré : l’intrigue se déroule sur un laps de temps assez court – à peine trois mois – ce qui fait que tout ce qui nous intéresse à propos de Cléo ne trouve pas de solution dans ce tome-ci et qu’il va nous falloir attendre la suiiiiite !!

Merci aux éditions Michel Lafon pour ce partenariat !

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s