A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Ma’Pirate} Séduite par un rebelle, de Anne Herries

Poster un commentaire

Séduite par un rebelle (Les Historiques) par [Herries, Anne]

Séduite par un rebelle
d’Anne Herries
Editions Harlequin (Collection Les Historiques)
Sortie le 01 Août 2016
320 pages
6,95 euros

Quatrième de couverture :

Au cœur de la guerre civile, elle croise la route d’un rebelle.

Angleterre, XVIIe siècle
Lady Babette, fidèle au roi malgré la guerre civile qui déchire le pays, est outrée lorsque son oncle héberge dans sa demeure une troupe de rebelles. Comment peut-il se montrer si déloyal envers la Couronne ? D’autant que, parmi les réfugiés, se trouve James Colby, capitaine de l’armée de Cromwell. Un homme aussi attirant que suspicieux, qui surveille sans cesse ses allées et venues dans la forêt. Elle doit prendre garde au trouble étrange qu’il fait naître en elle, car ce capitaine est doublement son ennemi : s’il apprenait qu’elle porte secours en cachette à son frère royaliste, la vie de celui-ci, et la sienne, seraient menacées…

L’avis de Ma’Pirate :

Angleterre XVIIème siècle.
Cela se passe pendant la guerre civile.
Toute guerre est horrible mais une guerre civile est atroce. Des membres d’une même famille, d’une même communauté se retrouvent déchirés car ils s’opposent.

Dans ce cas, il y a les partisans du roi Charles Stuart qui pense être un messager de Dieu sur terre et qui impose sa loi à tous par la peur et la violence pour son bien à lui seul et non celui de son peuple. Et les partisans du Parlement avec Cromwell qui veulent diriger le pays pour le bien de son peuple.

Cette romance nous montre les conséquences désastreuses d’une guerre civile, d’une telle atrocité pour un pays mais aussi pour ses habitants.
Deux clans s’opposent et nos deux héros s’opposent aussi puisque Lady Babette est royaliste et le capitaine James Colby est un « rebelle » puisqu’il s’oppose au roi Charles.

James Colby est accablé par une grande douleur que Lady Babette tentera de comprendre car elle est sensible et souhaite avant tout le bonheur des autres. Elle n’hésitera pas à mettre ses idées de côté pour lui venir en aide quand quelqu’un tentera de l’assassiner.
Il y a aussi un mystère à élucider :
Qui veut aussi la mort de James Colby si ce ne sont pas les royalistes ?
Qui est l’homme qui menace James Colby et l’accuse de la mort de Jane sa fiancée ?

Les deux personnages sont entiers et ont du caractère ce qui donne lieu à quelques échanges verbaux assez piquants.
Mais ils finiront par trouver un terrain d’entente car ils sont intelligents.

Cette romance au delà de la guerre civile, évoque le problème de la superstition. A cette époque, les gens avaient peur de ce qu’ils ne comprenaient pas à savoir guérir par les plantes et mettaient tout sur le compte de la sorcellerie. Une femme qui maîtrisait ces connaissances était forcément une « sorcière » et se retrouvait bannie à force de fausses rumeurs et de mauvaise réputation.

J’ai trouvé beaucoup d’intérêt à lire cette romance qui m’a permis de voyager à travers l’Angleterre du XVIIème siècle.
Cette romance de plus se lit très vite car le style est fluide et l’intrigue est rythmée.
Bonne lecture !

Merci à Harlequin pour ce partenariat !

Publicités

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s