A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Ma’Pirate} Le temps est assassin, de Michel Bussi

Poster un commentaire

Le temps est assassin
de Michel Bussi
Editions Audiolib
Sortie le 8 juin 2016
Durée 15h17
24,50 euros en CD
21,95 euros en format numérique

Quatrième de couverture :

« Mes lecteurs, je dois les emmener au bord du précipice, les lâcher, les rattraper au dernier moment… »
Michel Bussi.

Été 1989 : La Corse, presqu’île de la Revellata, entre mer et montagne. Une route en corniche, un ravin de vingt mètres, une voiture qui roule trop vite… et bascule dans le vide. Une seule survivante : Clotilde, quinze ans. Ses parents et son frère sont morts sous ses yeux.
Été 2016 : Clotilde revient pour la première fois sur les lieux de l’accident, avec son mari et sa fille ado, en vacances, pour exorciser le passé. À l’endroit même où elle a passé son dernier été avec ses parents, elle reçoit une lettre. Une lettre signée de sa mère. Vivante ?

Un terrible accident de voiture, des vies brisées, des secrets de famille… Michel Bussi nous entraîne une fois de plus dans un polar haletant, au cœur de l’Île de Beauté.

L’avis de Ma’Pirate :

C’est le premier roman de Michel Bussi que je lis, enfin que j’écoute car c’est un livre audio.

C’est une expérience assez particulière car on est embarqué pour 15h17 d’écoute. On est passif. Je n’en ai pas l’habitude car depuis toujours c’est moi qui tourne les pages à ma vitesse.

J’ai une petite anecdote quand même car j’ai profité de la plage pour bronzer et écouter le livre, tout à coup je me suis réveillée en sursaut, j’étais en panique car le Mp3 lui, il n’a pas dormi et a continué mais sans moi !!! J’ai donc réécouté le chapitre en entier pour me rendre compte que je n’avais loupé que deux répliques. Ouf ! Mon honneur est sauf !

La construction du roman est intéressante et originale car en parallèle nous avons le journal intime d’Août 1989 de l’héroïne à 15 ans et les recherches de l’héroïne devenue adulte en Août 2016.
Jusque presque la fin du roman vont alterner en commençant par Août 1989 suivi d’Août 2016. Le même jour mais à 27 ans d’écart.

Le journal s’arrête le 23 Août 1989 le jour de l’accident. Et nous allons vivre le 23 Août 2016 presque minute par minute pour arriver au dénouement.
Cela amène beaucoup de suspense, de tension et d’angoisse (et comme les mains ne sont occupées à tenir le livre et à tourner les pages, on se mange les doigts !!!)

La caractéristique de l’écriture de Michel Bussi est le souci du détail.
Tout est extrêmement détaillé.
Les paysages sont tellement fouillés que l’on visite la région, ici la Corse avec un guide touristique soucieux de précision. Si un jour je vais en Corse je suis presque sûre de retrouver les endroits évoqués dans le roman.
Les personnages de son roman vivent sous nos yeux et nous les voyons tellement ses descriptions sont minutieuses.
Quant à l’intrigue, on la vit au cœur même de l’action.

Le style est très riche ce qui donne à certains moments des effets de longueur.
De plus on va d’un rebondissement à un autre. On est perdu car on soupçonne tout le monde comme Clotilde qui est perdue et qui ne sait plus qui croire ni que penser. L’intrigue est bien menée et on est bien surpris à la fin.

A travers son roman, Michel Bussi nous fait comprendre la mentalité corse. Le message est clair : la Corse n’appartient à personne. Ce sont les corses qui lui appartiennent. Les corses, les vrais sont les gardiens et leur mission c’est de la préserver, sauvage, belle et naturelle.
Un bel hommage à l’île de Beauté !

Une belle lecture que je recommande !

Merci à Audiolib pour ce partenariat !

Publicités

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s