A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Chica} La Revanche d’une célibataire, de Tracy Bloom

Poster un commentaire

La Revanche d’une Célibataire
de Tracy Bloom
Editions Milady (Collection Émotions)
Sortie le 27 mai 2016 
376 pages
7,60 euros

Quatrième de couverture :

Que faire quand votre vie amoureuse ressemble à un champ de ruines ? Se venger de tous les hommes qui ont osé nous briser le cœur, bien sûr… De son amour de jeunesse au Don Juan de son bureau, Suzie Miller, journaliste désabusée, part en croisade pour punir tous ses ex. Regonflée à bloc par ses projets de vengeance plus délirants les uns que les autres, elle se met à dispenser des conseils peu banals, et sa rubrique « Chère Suzie » commence à faire sensation. Célibataire et le vent en poupe, Suzie devient enfin celle qu’elle a toujours voulu être… jusqu’à ce qu’un homme se mette en travers de son chemin.

L’avis de Chica :

Il est vrai que la couverture ne m’a pas du tout attirée ni plu, et si le résumé ne m’avait pas autant intriguée, je ne suis pas sûre que je me serais laissée tenter ! Et pourtant… cela aurait été vraiment dommage car j’ai adoré ma lecture et je ne suis vraiment pas passée loin du coup de cœur !! Cela ne m’étonnerait pas que ce roman soit adapté en film car il a tout pour faire partie de ces « films de filles » autrement dit les comédies romantiques dont nous sommes particulièrement friandes. Le livre est d’ailleurs rempli de références aux classiques et incontournables de ce genre !! 😉

En effet, Tracy Bloom nous offre dans ce roman tous les ingrédients d’une comédie romantique telle que celles que l’on peut voir au cinéma tout en réussissant le tour de force de nous proposer pourtant tout le contraire : un roman drôle, cynique, mordant – à l’opposé des schémas classiques qui sont pourtant monnaie courante de ce genre. Car oui, ici, elle nous propose presque une romance anti-romantique puisque l’héroïne ne va pas chercher à rencontrer son prince charmant, mais va au contraire renoncer aux hommes et décider de se venger d’eux (ses ex, mais aussi tous les autres). Terminées ces situations où ils mènent la danse, terminées ces soirées à essayer de comprendre leurs désirs et leurs attentes, terminé de se creuser la tête pour savoir quoi faire, quoi dire pour correspondre au mieux à ce qu’ils attendent des femmes, terminé ce temps où toutes leurs (fausses) excuses étaient acceptées et même comprises puis pardonnées. En un mot : fini le règne des hommes, place aux femmes ! Si Tracy Bloom utilise donc certains clichés du genre, c’est en réalité pour mieux les retourner contre eux-même et offrir à son héroïne l’occasion de les démolir.

J’ai adoré l’évolution atypique du personnage de Suzie : la manière dont elle passe de la femme un peu trop rêveuse et amoureuse de l’amour au point d’être naïve et de se laisser faire constamment (en bref la romantique désespérée) à la femme indépendante, révoltée et cynique face aux extravagances et excuses douteuses données par les hommes (ceux qu’elle côtoie comme ceux des fans de sa rubrique) pour finir par trouver un équilibre entre les deux, heureusement pour elle ! 😉 Tracy Bloom alterne avec brio et humour les vengeances de son héroïne et ses réponses drôlissimes dans sa rubrique de « courrier du cœur » – légèrement décalée au modèle d’origine du coup. L’ensemble du roman est un concentré d’humour de toute façon (la meilleure amie de Suzie est terrible, elle aussi !), j’en arrivais presque à pleurer de rire à certains moments (sa première revanche est irrésistible !!).

Mais ce qui fait vraiment le point fort de ce roman, c’est le fait que malgré sa rébellion entreprise contre la gente masculine, nous nous rendons compte que Suzie reste malgré tout la personne romantique qu’elle était, prête à prendre le risque de souffrir par amour et surtout ayant envie de vivre ce grand amour dont tous les livres et les films nous parlent. Elle prend confiance en elle, mûrit et adopte une vision plus adulte des relations amoureuses à la fin de l’histoire. La fin est d’ailleurs digne des « happy end » de nos films romantiques préférés tout en gardant cette part d’humour décidément incontournable au style de Tracy Bloom mais aussi ce côté réaliste – et j’ai même envie de dire pragmatique – dont sont dépourvus bien souvent les comédies romantiques.

Finalement, je ne peux que féliciter Milady Romance pour ce choix de couverture qui, même s’il est déroutant au départ, est pourtant en totale adéquation avec l’esprit de ce roman : décalé, impertinent, débordant de pep’s et d’humour !

Merci aux éditions Milady pour ce partenariat !

Publicités

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s