A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Ma’Pirate} Huit mois pour te perdre, de Marie-Diane Meissirel

Poster un commentaire

Huit mois pour te perdre
de Marie-Diane Meissirel
Editions Daphnis et Chloé
Sortie le 23 juin 2016
172 pages
17 euros

Quatrième de couverture :

Emma est française, expatriée en Croatie, elle y conseille le ministère de la justice. Dunja est croate. A soixante ans, elle aimerait prendre sa retraite mais doit travailler pour gagner sa vie et entretenir son fils musicien. Les deux femmes ont un lien : le bébé d’Emma, Bruno, dont Dunja est la nourrice. Alors qu’Emma s’absente souvent pour son travail, Dunja et Bruno fusionnent et l’amour de Dunja pour l’enfant ne cesse de grandir. Le quotidien de ces trois personnages n’est pas parfait, mais ils ont trouvé un certain équilibre. Jusqu’au jour où Emma, rentrant de voyage, apprend que son appartement a été cambriolé et que Bruno et Dunja ont disparu. Ces deux événements pourraient-ils être liés au passé d’Emma qui a longtemps travaillé sur les questions de crimes de guerre dans la région ? Qu’est-il arrivé à Bruno et Dunja ? Emma arrivera-t-elle à les retrouver à temps ? Un roman à deux voix où le talent d’écriture de l’auteur nous fait entrer dans l’intimité de deux mères en difficulté et nous transporte dans un pays qui, à l’heure d’intégrer l’Union européenne, porte encore les stigmates du conflit yougoslave.

L’avis de Ma’Pirate :

Emma est une mère absorbée par son travail qui confie son fils, Bruno, à Dunja, une nourrice qui l’aime comme l’enfant qu’elle a perdu, comme le fils qui vit avec elle et qui ne lui montre plus ni amour ni respect.

C’est un roman à deux voix très touchant.
Les chapitres alternent avec soit Emma qui se parle, qui nous parle soit Dunja.

On va vivre la situation de leurs points de vue. Celui de Dunja démarre le 2 novembre 2012 et celui d’Emma démarre le 21 juin 2013,  jour où Dunja et son fils Bruno disparaissent.

La construction du roman est très originale car les points de vue s’ils ne démarrent pas en même temps finissent par se rejoindre le samedi 22 juin 2013. On a donc les tenants et les aboutissants. On est donc à même de comprendre tout ce qu’il se passe entre ces deux femmes et cet enfant.

On s’attache à ces deux femmes, l’une parce qu’elle aime trop et l’autre parce qu’elle n’aime pas assez. L’enfant est le lien entre elles deux.

Ce roman est un prétexte aussi pour nous faire découvrir la Croatie à la veille de son entrée en Europe. Mais aussi la Croatie meurtrie par une guerre fratricide.
Dunja est le témoin vivant de cette Croatie qui souffre et qui ne peut oublier ses malheurs. Elle survit après toutes les atrocités dont elle a été le témoin.

Comme dans un journal, ces deux femmes vont nous confier leurs pensées les plus intimes, leurs sentiments et leurs réactions au fur et à mesure de l’intrigue. Elles réagissent comme des mères meurtries et c’est ce qui nous les rend plus proches.

Le fait d’avoir situé cette histoire dans un contexte historique particulier rend ce roman encore plus original, car cette histoire aurait pu se dérouler n’importe où, n’importe quand et avec n’importe quelles autres mamans.

Plusieurs thèmes sont donc abordés dans ce livre, ce qui le rend aussi intéressant : tout d’abord la difficulté d’être une mère et la difficulté d’être une mère qui travaille beaucoup, la perte d’un enfant, mais aussi les inquiétudes d’une mère avec les sacrifices que cela comporte. A cela s’ajoute l’amour pour un pays déchiré, la souffrance pour les peuples qui se déchirent, encore plus fort lorsqu’il s’agit de guerre civile…

Bref, un beau roman signé Marie-Diane Meissirel plein d’émotions, de nostalgie, de contradictions , de souffrance mais aussi d’amour. Amour de mères.

Très belle lecture.

Merci à Eric Poupet pour ce partenariat!

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s