A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Ma’Pirate} Requiem à Donibane, de Jacques Garay

Poster un commentaire


Requiem à Donibane
de Jacques Garay
Editions Cairn ( Collection Du noir au Sud)
Sortie le 23 juin 2015
252 pages
11,50 euros

Quatrième de couverture :

Septembre et sa lumière royale à Saint-Jean-de-Luz. L église est pleine de fidèles et d infidèles venus assister à la Messe des Corsaires. À la fin de la cérémonie les choristes quittent le choeur de l église où ils ont chanté. Tous ? Non. L héritière d une grande famille luzienne s écroule au pied de l autel. Les vieilles histoires que l on croyait englouties vont refaire surface : pêche, armements, conserveries. Radio Quai va émettre en continu. On va hausser le thon autour du port, et le ton dans les chorales. Xanti Sopuerta (prononcez Chanti !) va devoir délaisser ses guides gastronomiques et ses chroniques pour ouvrir de vieilles boites de conserve : ça va sentir le poisson ! Si sa complicité avec le commissaire Seignosse va fonctionner à plein, ça va être beaucoup plus chaud avec Geneviève, sa Geneviève là-haut à Bordagain. Xanti a trouvé une autre équipière. Une Esméralda qui, elle aussi, a des idées.

L’avis de Ma’Pirate :

J’aime les policiers, les histoires de vie et des gens, l’histoire de régions. Alors c’est un plaisir que de lire tous ces policiers qui se situent dans nos régions de France!
Tout y est.
Une enquête, des secrets de famille, des personnages typiques du cru…

Cette fois-ci, nous sommes au Pays Basque.

Le chapitre 1 est un éloge sublime à la gloire du Pays Basque. On a envie d’aller voir! Envie d’assister à cette fameuse Messe des Corsaires.

Le narrateur est un personnage entier qui se livre avec ses qualités et ses défauts, ses forces et ses faiblesses.

Sa force: son efficacité, son obstination, son sens de l’observation et du réel.
Il écrit des articles pour différents journaux et va, ici, enquêter sur le meurtre qui a eu lieu à la Messe des Corsaires.
Il est très sociable et va pouvoir avancer aussi, voire plus vite que la police, et le lien qui l’unit à toute sa communauté et avec le commissaire Seignosse, lui permettra de résoudre ce mystère.
Ici pas de guerre entre journalistes et police. Tout se partage, tout s’échange à l’image de cette région.

Sa faiblesse: les femmes. Il aime la vie. Il profite de la vie au maximum. Mais la rencontre avec « Esmeralda » va perturber son équilibre. Laissera-t’il ses sentiments s’exprimer? Comment va réagir Geneviève?

Sur fond de vieilles querelles de famille que l’on croyait oubliées et qui resurgissent, Xanti Sopuerta va devoir mener sa barque et ne pas se laisser dévier s’il veut trouver la vérité.

Avec beaucoup d’humour, des jeux de mots, des calembours et des références culturelles à n’en plus finir, Jacques Garay nous plonge dans ce Pays Basque qui lui est cher.
On découvre avec curiosité le monde basque avec toutes ses particularités et ses spécialités.
Il y a aussi bien des références à la pelote, au rugby, au surf, aux palombes, au chant et à la tauromachie parsemées de vocabulaire typiquement basque. Le français, l’espagnol et le basque se côtoient sans rivalité.

Xanti Sopuerta aime la vie et tout ce qui va avec, notamment la cuisine traditionnelle. Au fur et à mesure du roman, il nous livre certaines recettes qui nous mettent l’eau à la bouche et qui nous donnent envie de goûter toutes ces merveilles.

Ce roman est un hymne au Pays Basque et un hymne à la Vie.

J’ai trouvé la lecture de ce roman distrayante et à la fois enrichissante. On apprend beaucoup tout en se divertissant.
N’est-ce pas l’objectif d’un bon livre?

Publicités

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s