A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Ma’Pirate} Une chance de trop, de Harlan Coben

Poster un commentaire


Une chance de trop
de Harlan Coben
Editions Pocket (Collection Pocket Thriller)
Sortie en 2004
470 pages
7,70 euros

Quatrième de couverture :

La vie de Marc Seidman, chirurgien plastique qui réside dans une banlieue paisible de New York, bascule le jour où il s’écroule dans sa propre cuisine, touché par deux balles de revolver. Lorsqu’il se réveille douze jours plus tard à l’hôpital, c’est pour apprendre que sa femme, Monica, a été tuée dans l’incident et que Tara, sa petite fille de six mois à peine, a disparu. S’agit-il d’un enlèvement ? Son bébé est-il toujours en vie ? Quand une demande de rançon parvient à son richissime beau-père, Marc y voit plus clair, mais l’identité des kidnappeurs et les raisons de leur acte demeurent un mystère. Malgré ses réserves, il prévient la police et réunit les fonds, avec l’espoir de retrouver sa fille. Malheureusement, la confrontation échoue : les ravisseurs s’emparent des deux millions de dollars et disparaissent, ne laissant aucune trace de la petite Tara. Qui la retient captive ? Si l’enquête s’oriente un temps vers la sœur de Marc, retrouvée morte en possession des vêtements que portait Tara le jour de son enlèvement, la piste est vite abandonnée. Dix-huit mois plus tard, alors que l’enquête est au point mort, les ravisseurs font une nouvelle demande de rançon. Cette fois, Marc est bien décidé à retrouver sa fille. Pas question d’avertir la police. Il se débrouillera seul, avec l’unique personne en qui il ait confiance : Rachel Mills, son amour de jeunesse et ex-agent du FBI. Mais le temps presse, d’autant que la police commence à douter de leur innocence et qu’un couple de tueurs à gage cherche à les éliminer. Une chose est sûre, pour sauver sa fille, Marc devra avant tout sauver sa peau et celle de Rachel…

L’avis de Ma’Pirate :

A l’occasion de la série télévisée inspirée du roman d’Harlan Coben, j’ai relu celui-ci.

Evidemment, car je suis une fan inconditionnelle de Coben, j’ai adoré (à nouveau) relire ce roman!

Evidemment, car je suis une fan inconditionnelle de Coben, j’ai été très déçue par la série!

Coben a un style bien à lui qui nous permet d’entrer dans chacun des personnages, de vivre et de ressentir la moindre de leurs émotions. On rit, on pleure, on souffre, on angoisse avec eux.

Il nous dépeint si bien l’âme humaine quelquefois tellement torturée!

Ses petites notes d’humour nous permettent de dédramatiser la situation car ce qu’il nous raconte est tellement intense, profond, cruel et réel que la tension serait difficile à supporter.

Chaque partie, chaque chapitre nous décrit une scène qui nous conduit à la fin du roman. Chaque pièce du puzzle va tout à coup s’imbriquer dans les autres, et tout va s’éclaircir comme par magie.

Les personnages de Coben ne sont pas des héros. Ils ont peur, ils souffrent, ils subissent la plupart du temps. Mais l’envie de s’en sortir est plus forte que leur peur et ils avancent difficilement, mais ils avancent jusqu’à comprendre, jusqu’à découvrir parfois l’insoutenable vérité.

Marc Seidman est un homme comme un autre avec ses forces et ses faiblesses, ses certitudes et ses doutes. Il est marié. Il a une petite fille.
Un jour, il se réveille à l’hôpital … Cela fait 12 jours qu’on lui a tiré dessus, que sa femme a été assassinée et que sa fille chérie a disparu…
Evidemment, tout l’accuse.
Evidemment, il est innocent.
Evidemment, il va chercher la vérité.

Sa quête durera presque deux ans…

Tout un panel de personnages se croise dans ce roman. Des flics, des amis, des amours, des parents, des inconnus. Qui est gentil ? Qui est méchant ?
Il faut aller au bout du roman pour découvrir la vérité, pour découvrir toutes les vérités.

Quel moment de suspense et de belle lecture!
On ouvre ce roman et on oublie tout le reste. On le referme quand nous aussi on a découvert la vérité de Coben.

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s