A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Steph} Le retour de l’oiseau-tonnerre – Tome 1 : L’Eveil, d’Anne Robillard

Poster un commentaire


LE RETOUR DE L’OISEAU-TONNERRE
Tome 1 : L’Eveil
d’Anne Robillard
Editions Michel Lafon (Collection Jeunesse)
Sortie le 22 octobre 2015
15,95 euros

Quatrième de couverture :

Logan McEwan, divorcé, dans la quarantaine, satisfait de sa petite routine entre l’atelier de réparation d’ordinateurs et son minuscule appartement à Vancouver, voit sa vie basculer lorsqu’il se met à faire des régressions spontanées dans ses vies antérieures. Avec l’aide de Rain Taylor, un médium que lui présentera John Oliver, son meilleur ami,Logan se mettra en communication avec un être de lumière qui lui montrera le cheminement de son âme depuis sa toute première incarnation, mais dans quel but ?

En retournant dans ses vies antérieures, de l’Atlantide en passant par l’Égypte, la Mésopotamie, Babylone, la Phénicie, l’Amérique du Nord, la Chine, la Scandinavie et l’Italie, Logan a peine à croire qu’il a surmonté toutes ces épreuves dans un but unique. Mais lequel ?

L’avis de Steph :

Anne Robillard est une célèbre auteure d’heroic fantasy que je n’avais jamais eu l’occasion de lire mais que j’avais très envie de découvrir. C’est pourquoi quand j’ai appris qu’elle sortait une nouvelle série fantastique jeunesse, j’ai été tout de suite intéressée. De plus, le thème abordé – celui des vies antérieures – est un thème inconnu pour moi, ce qui a titillé ma curiosité au plus au point. Malheureusement, je n’ai pas du tout apprécié ma lecture. Trop de choses m’ont dérangée.

On va suivre Logan, la quarantaine, qui vit une vie tout à fait banale. Il est électricien et travaille dur pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa fille qu’il voit de temps en temps. Il a peu d’amis et s’est enfermé dans une routine journalière. Mais du jour au lendemain, Logan va avoir des visions soudaines dont il ne comprend pas la provenance. Avec l’aide d’une medium, il va prendre conscience qu’il explore en fait ses vies antérieures. Il va apprendre grâce à elle à gérer ses « visions » et à comprendre pourquoi tout ça lui arrive à lui.

Au départ tout allait divinement bien. En effet, j’étais ravie de découvrir que le personnage principal était (pour une fois) un homme adulte. C’est tellement rare que ce simple détail m’a mis en joie. Mais je dois dire que j’ai rapidement déchanté. L’auteure ne met hélas pas cet atout en valeur. En effet, elle fait de ce personnage un « adolescent » craintif et sensible. Au lieu de ressentir son courage à travers ses actions, j’ai ressenti sa peur. Au lieu de ressentir sa force, j’ai ressenti toutes ses faiblesses. Ce n’est pas un personnage auquel je me suis attachée. A contrario, j’ai bien apprécié le personnage de la medium qui a une force de caractère et une personnalité intéressantes. Mais là encore cet élément n’est pas assez bien exploité. J’ai également bien apprécié la mise en route immédiate de l’intrigue. Dès les premières pages on est directement plongé dans l’histoire et c’est ce que j’aime dans un récit. Seulement j’ai encore une fois déchanté puisque je me suis rapidement ennuyée et même désintéressée aux événements qui survenaient. Certes, tout ce qui concerne les vies antérieures est passionnant : on prend plaisir à voyager dans des contrées lointaines. Hélas, cela ne fait pas le poids face au récit qui se passe dans le présent qui est trop plat, trop lisse.

J’ai ressenti un réel manque de documentation de la part de l’auteure. J’ai remarqué quelques incohérences historiques concernant certains événements à certaines époques. Et je trouve cela tellement dommage car du coup le récit perd complètement en crédibilité. L’idée de départ était pourtant très intéressante mais au final si mal exploitée. Certes les actions s’enchaînent mais cela ne m’a pas passionnée plus que ça. Le récit ne m’a pas happé comme je l’aurais souhaité. L’écriture d’Anne Robillard est un peu trop enfantine pour moi. J’aime la littérature de jeunesse mais lorsque le roman met en scène des adultes qui parlent et interagissent comme des enfants ou réagissent aux épreuves comme des adolescents, cela me gêne profondément.

En résumé, Le Retour de l’oiseau-tonnerre n’est pas une série que je recommande et ce n’est pas une trilogie que je souhaite poursuivre. L’univers pourtant prometteur ne m’a pas surprise et ne m’a pas conquise. Certes, le thème abordé est intéressant mais je n’ai malheureusement pas accroché et j’en suis la première déçue.

Merci aux Éditions Michel Lafon pour ce partenariat !

Publicités

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s