A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

Tout le monde te haïra, d’Alexis Aubenque

2 Commentaires

La Bête Noire va de nouveau surgir et ce dès le mois prochain…. on attend ça avec impatience sur le navire !!!!!!!! 🙂 🙂 🙂

Tout le monde te haïra
d’Alexis Aubenque
Editions Robert Laffont (Collection la Bête Noire)
Sortie le 5 novembre 2015
432 pages
20 euros

Quatrième de couverture :

En ce début d’hiver rigoureux, Alice Lewis débarque à White Forest, petite ville côtière du sud de l’Alaska, dans l’espoir de retrouver sa sœur, Laura Barnes, dont la disparition étrangement semble n’inquiéter personne. Désemparée, Alice s’offre les services d’un ancien flic au passé trouble devenu détective privé, Nimrod Russell. L’homme va très vite découvrir que la disparue travaillait à un reportage d’investigation concernant une mystérieuse affaire, celle d’un navire ayant sombré en 1920 au nord du pays, avec à son bord une centaine d’orphelins russes. Si les corps des marins ont été extraits des glaces, ceux des enfants semblent s’être volatilisés… Mais ce n’est pas la seule énigme qui accapare l’attention de la communauté de White Forest : pendu par les pieds dans sa grange, un notable a été éventré de la gorge au sexe à l’aide d’un hakapik, l’arme inuit servant à abattre les phoques. Le lieutenant Tracy Bradshaw qui récupère cette sordide affaire va bientôt mettre au jour les étonnantes pratiques sexuelles de la victime. Sa mort serait-elle le simple résultat d’un jeux amoureux qui aurait mal tourné ? Forcés à retravailler en binôme au sein de la police de White Forest, Nimrod et Tracy vont devoir unir leurs efforts pour résoudre ensemble leurs enquêtes respectives sans aucun lien en apparence. Dans une Alaska d’une sauvagerie implacable, la ruée vers l’horreur a bel et bien commencé…

Dans la même collection :
Les Fauves, d’Ingrid Desjours
Tu tueras le père, de Sandrone Dazieri

L’avis de Ma’Pirate :

Le résumé du roman commence par « la première enquête de Tracy Bradshaw et Nimrod Russell » et c’est tant mieux.
Car j’en veux encore et encore.

Deux enquêtes en parallèle et un mystère !
C’est un roman riche en actions et en émotions.

Il y a Tracy Bradshaw, femme policier, qui essaie de concilier comme elle peut sa vie personnelle et sa vie professionnelle. Elle enquête sur un crime horrible.
Il y a aussi son ancien coéquipier, devenu détective privé après avoir été obligé de démissionner de la police. Il enquête sur une disparition inquiétante.
Ils ont leurs problèmes, leurs secrets mais surtout leur amitié qui va leur permettre de se croiser pendant et à cause de leurs enquêtes respectives.
Ils sont authentiques car défaillants et humains, donc tellement proches de nous.

Il y aussi le mystère qui entoure la découverte d’un navire ayant sombré en 1920 et les corps des marins, mais l’absence inexpliquée des corps d’une centaine d’orphelins!

Que s’est-il passé dans les trois cas ?
C’est ce que nous allons découvrir au fur et à mesure de ce roman magnifiquement écrit.

Le tout est orchestré de main de maître par Alexis Aubenque.
L’écriture est fluide. Les mots défilent, les paragraphes se suivent et les chapitres s’enchaînent à une vitesse folle. Les enquêtes se déroulent sur à peine une semaine.
Les histoires se croisent et ne se bousculent jamais. Alexis Aubenque sait compartimenter parfaitement et à aucun moment, on ne se sent perdus dans tous ces événements.
Il y a aussi intercalés entre les chapitres, ces récits écrits en italique. Ils rythment le roman et on est tentés de passer des pages pour comprendre plus vite en quoi cela consiste.
Mais il faut être patient et là…
C’est vivifiant de lire ce roman comme de plonger dans ces eaux d’Alaska. On frissonne mais on est aussi glacés d’effroi.

C’est assez original et on passe un très bon moment.
Et on en redemande, on regrette de l’avoir déjà terminé ! On déplore devoir quitter cette magnifique région et ses paysages plus sauvages les uns que les autres, ainsi que ces personnages attachants.
Et là on se souvient du résumé comme une promesse « la première … » donc pas la dernière !!!

A très bientôt donc Alexis Aubenque !

Merci à la Bête Noire pour ce partenariat qui a été un vrai coup de coeur !!

Publicités

2 réflexions sur “Tout le monde te haïra, d’Alexis Aubenque

  1. Je ne connais pas… Tu nous diras s’il est bien (ou pas)?

    Aimé par 1 personne

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s