A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Steph} Gideon’s Cove, Tome 3 : Confidences au bord de l’eau, de Kristan Higgins

Poster un commentaire

GIDEON’S COVE
Tome 3 : Confidences au bord de l’eau
de Kristan Higgins
Editons J’ai lu pour elle (Collection Promesses)
Sortie le 27 août 2014
416 pages

Quatrième de couverture :

Parker Welles apprend avec stupéfaction que son père a tout simplement dilapidé la fortune familiale ! Elle n’a d’autre choix que de quitter l’immense résidence qu’elle occupait seule avec son fils Nicky. Elle se réfugie dans la bicoque délabrée qu’elle possède encore dans le Maine, au bord de la mer. Elle doit vite la restaurer pour la rendre vivable avant le retour de Nicky, en vacances chez son père. Hélas, une princesse de Rhode Island ne sait rien faire de ses dix doigts. James Cahill, le bras droit de son père, lui propose son aide. Elle refuse tout net. Elle le déteste. Mais ? James n’a pas dit son dernier mot.

L’avis de Steph :

Qui dit été dit lecture de romances légères et dit automatiquement lecture d’un Kristan Higgins. C’était donc avec une joie non dissimulée que je sortais enfin de ma PAL Confidences au bord de l’eau, plus d’un an après sa sortie en France. Pour ceux et celles qui ne le savent pas encore, Kristan Higgins est mon auteure de romance contemporaine favorite. Je voue un véritable culte à ses textes et à sa plume. D’ailleurs, elle ne m’avait encore jamais déçue jusqu’à maintenant. Mais oui à mon plus grand désespoir je n’ai pas aimé ce roman. Mon cœur saigne mais c’est la vie, je compte faire face.

Nous retrouvons ici Parker, la meilleure amie de Lucy que nous suivons dans Tout sauf le grand amour, ainsi que son fils Nicky. Parker vient d’une famille extrêmement riche. Son père gagne tellement d’argent qu’elle peut se permettre de vivre telle une princesse à l’abri du moindre besoin. Jusqu’au jour où toute la fortune familiale est dilapidée. Elle se retrouve contrainte et forcée de quitter son domicile et de trouver un emploi. Elle prend la décision tout quitter et de se rendre dans le Maine, à Gideon’s Cove plus exactement, afin de rénover une maison léguée par sa défunte tante. Qui est désormais son unique et dernier bien qu’elle possède. A Gideon’s Cove nous retrouvons avec plaisir Maggie et Malone de L’homme idéal … ou presque, que j’avais beaucoup adoré.

Quel plaisir de renouer avec des personnages qui m’avaient tant plu ! Et quel plaisir de retrouver cette petite bourgade charmante et accueillante où il fait bon vivre. Néanmoins, la magie n’a pas opéré ce coup-ci pour moi. Alors que d’habitude je fonds littéralement face aux protagonistes des romans de Kristan Higgins, ici ils m’ont laissée de marbre. J’ai pas réussi à m’attacher à Parker que j’ai trouvée beaucoup trop rigide, ni à James que j’ai trouvé trop effacé. De plus, j’ai trouvé la romance hyper longue à se mettre en place. Alors oui me direz-vous toutes les romances de cette auteure sont toujours extrêmement longues à se mettre en place, certes. Mais je ne sais pas pourquoi ici cette longueur m’a gênée. Je l’avais dit dès le début mais la magie n’a vraiment pas opéré, que voulez-vous. Je n’ai pas accroché à  l’intrigue, je n’ai pas été attachée plus que cela aux personnages et je n’ai pas spécialement aimé la romance mise en place. Pourtant je ne suis pas totalement dégoutée de ma lecture, je vous rassure. Même si ma Kristan Higgins a fait « un faux pas », je ne lui en tiens pas rigueur. Elle reste exceptionnelle à mes yeux.

Dans chacun de ses romans, elle réussit à créer un univers passionnant, une petite bulle de douceur, de légèreté … et de bonheur. Pour moi, Gideon’s Cove est LE paradis sur terre. Où tout le monde se connaît et s’apprécie. Où les gens s’entraident les uns après les autres sans rien attendre en retour, juste pour le plaisir d’aider son prochain. La vie semble si facile là-bas. Et malgré les malheurs qui frappent les personnages (car tout n’est jamais tout beau tout rose pour eux) ils font toujours face ensemble et trouvent des solutions en équipe. On rencontre dans ces romans des gens simples, gentils et vraiment très attachants. Et c’est justement cette gentillesse et cette simplicité qui font leur force. C’est tellement rafraîchissant et plus humain d’avoir affaire à des personnages qui apparaissent comme vous et moi avec des défauts. Et enfin, le rapport primordial qu’elle donne à la famille et à l’amitié est encore une fois bien présent malgré tout. Et j’en suis ravie car ce que j’aime avant toutes choses ce sont ces valeurs. J’aime les reconnaître et les identifier dans ses écrits.

En résumé, Confidences au bord de l’eau n’est clairement pas le roman de l’année. Et il n’est clairement pas le roman de cette auteure que je vous recommande. Certes, il possède la petite touche personnelle de Kristan Higgins que j’aime retrouver et certes il se lit plutôt bien en apportant un moment de détente sympa. Mais il n’est pas du tout à la hauteur de ses talents, croyez-moi ! Choisissez-en un autre MAIS lisez Kristan Higgins !!! 🙂

Publicités

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s