A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Marina} Hell’s Eight – Tome 4 : Troublante captive, de Sarah McCarty

Poster un commentaire


HELL’S EIGHT
Tome 4 : Troublante captive
de Sarah McCarty
Editions Harlequin (Collection Sexy)
Sortie le 1er septembre 2015
304 pages
6,90 euros

Quatrième de couverture :

Les Hell’s Eight. Huit hommes revenus de l’enfer, débordant d’une énergie sauvage, et prêts à tout pour défendre leurs valeurs…

Lorsqu’il découvre enfin, dans un ranch à la frontière mexicaine, une jeune femme blonde dont les traits lui sont familiers, Tracker Ochoa croit d’abord que sa mission touche à sa fin. C’est donc lui qui aura retrouvé Ari, la jeune femme que tous les membres du Hell’s Eight recherchent depuis de longs mois, afin d’honorer la promesse qu’ils ont faite à Desi Allen, la sœur jumelle d’Ari. Mais il se rend vite compte que sa mission ne fait que commencer. D’abord parce que la jeune femme n’a aucun souvenir d’avoir été kidnappée et maltraitée, et qu’il va devoir trouver un moyen de la convaincre de le suivre. Ensuite parce que, en dépit de tout ce qu’il sait des épreuves qu’elle a subies en captivité, il ne rêve que d’une chose : sentir son corps gracile se presser contre le sien, et la voir s’abandonner entre ses bras. Mais il n’a pas le droit de céder au désir qu’elle fait naître en lui, car il le sait bien : elle finira par recouvrer la mémoire et, à cet instant, elle le méprisera pour avoir profité d’elle, comme ces bandits qui lui ont fait du mal…

Dans la même saga :
Tome 1 : Secrets désirs
Tome 2 : Initiation
Tome 3 : Plaisirs interdits

L’avis de Marina :

Quatrième cow-boy entre mes mains et quatrième coup de coeur pour moi !!!!

Ce tome est celui qui fait le plus écho au tome 1 et nous découvrons enfin les éléments qui manquaient pour comprendre toute l’histoire d’Ari et Desi. Depuis ce premier opus où nous découvrions les Hell’s Eight, nous savions que Desi avait fait promettre aux cow-boys de tout faire pour retrouver sa soeur jumelle Ari. Parmi eux l’un des deux jumeaux Ochoa, Tracker, ne cessait de parcourir le pays à la recherche de la jeune femme. Doté de dons de prémonitions, le cow-boy était assuré qu’Ari était toujours en vie, mais aussi qu’elle se révélait être celle avec qui il partagerait sa vie.

Ce roman débute avec une nouvelle piste pour Tracker et celle-ci se révèle enfin être la bonne. Il retrouve donc Ari mais dans un état différent de celui auquel il s’attendait. En effet, la jeune femme n’est aucunement brisée par ce qu’elle a subi durant sa captivité, et cela s’explique par le fait qu’elle a tout oublié. Tracker se retrouve face à une jeune femme amnésique, maman d’un jeune enfant et surtout extrêmement séduisante. Il est d’ailleurs très difficile pour le cow-boy de lui résister, la femme de ses rêves et de ses désirs le charmant d’autant plus par un caractère qu’il ne soupçonnait pas.

Dans ce tome, nous découvrons les deux facettes de Tracker Ochoa. Nous le voyons d’abord comme un membre des Hell’s Eight, très froid et dur envers lui-même et envers la vie. Nous sentons qu’il a énormément souffert et sa cicatrice est constamment là pour lui rappeler l’injustice de ce qu’il a vécu. Mais c’est aussi un Tracker qui a beaucoup d’amour en lui qui apparaît ici. C’est à travers la relation forte qu’il entretient avec son frère jumeau que l’on ressent d’abord cela. Puis lorsqu’arrive sa rencontre avec Ari, nous nous rendons compte au fil des pages de toute la douceur qu’il cache en lui et qu’il a à donner.

J’avais eu un énorme coup de cœur pour le couple Desi et Caine, du tome 1, eh bien Ari et Tracker ont réussi à venir se hisser à égalité avec mon petit couple chouchou !!! Ce qui m’a fait fondre pour ce nouveau couple n’est autre que le soutien qu’ils s’apportent. J’ai été touchée par cette constante attention que les deux amoureux ont l’un pour l’autre malgré leurs soucis respectifs.

La seule critique que j’ai à formuler après avoir fait la connaissance de Tracker est « Mais pourquoi n’avons-nous pas aussi le droit aux sublimes couvertures avec les corps magnifiquement sculptés de nos Hell’s Eight comme en VO ??????? » 😉

Je remercie les éditions Harlequin pour ce partenariat !

Publicités

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s