A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Marina} Journal d’une tueuse, de V.I. Prates

Poster un commentaire


JOURNAL D’UNE TUEUSE
de V.I. Prates
Rebelle Editions (Collection Sans Visage)
Sortie en Mai 2015
250 pages
17,50 euros

Quatrième de couverture :

« — … tu es une tueuse, Débée, c’est tout ce que tu es. — C’est tout ce que je suis… »

Entraînée depuis l’âge de douze ans, je suis la tueuse à gages parfaite. Aucune émotion, aucun lien, aucune attache. On me présente une cible et j’exécute, sans me poser de questions.
Je pensais avoir un contrôle total sur ma vie, seulement le jour où je suis tombée sur des rapports tenus secrets, j’ai découvert que l’organisation qui m’embauchait, ainsi que mon mentor, me cachaient la vérité.
L’excellence a un prix, finalement.
Mais plus je cherche des réponses, plus les questions se multiplient. Et pour ne rien arranger, ma nouvelle cible, Shane Del Moro, est des plus coriaces.

Je suis venue lui apporter la mort, en retour, il va me montrer ce qu’est la vie…

L’avis de Marina :

Sans mauvais jeu de mots, ce livre est une tuerie ! Je l’ai dévoré en une nuit et l’histoire est restée dans ma tête pendant plusieurs jours. Même encore aujourd’hui alors que cela fait bien deux semaines que je l’ai lu, je me souviens de petits détails ou de dialogues qui m’ont vraiment marquée !

V.I. Prates a une très belle plume qui est très agréable à lire. Son style nous fait tourner les pages avec beaucoup de plaisir et son histoire ne fait que renforcer cette envie de lire la suite!

L’intrigue est originale et solide, elle se tient jusqu’à la fin et le suspense est bien géré. Ce livre, qui pourrait être découpé en deux parties parfaitement liées entre elles, mélange douceur et action sans tomber dans le niais. Plusieurs genres y sont donc présents et sont tous très bien maîtrisés par l’auteur. L’humour rend aussi la lecture très agréable et permet de détendre cette lecture qui connaît certains rebondissements parfois assez dramatiques. Quant au suspense que soulèvent les rapports découverts par D.B., il nous tient en haleine jusqu’au bout.

Les personnages sont également un point fort de ce roman. Débée ou D.B. est un personnage ayant une forte personnalité et une très grande indépendance. Elle est une tueuse mais à laquelle on s’attache car elle n’a pas connu et ne va pas connaître que des choses faciles. Elle a une histoire touchante et j’ai trouvé que V.I. Prates avait réussi à faire d’elle une tueuse crédible!
Maître/Luc est construit de telle manière que l’on comprend les réactions de Débée face à lui : nous comprenons sa dévotion pour lui mais il nous met tout aussi mal à l’aise qu’elle.
Shane Del Moro est le bad boy qui me fait craquer dans tous les livres et ici encore une fois ça n’a pas loupé ^^ Sa manière d’agir avec D.B. est originale pour ne pas dire totalement inattendue. J’ai apprécié la manière dont l’auteur va entretenir cette relation de tueuse/cible dans l’histoire et Shane se révèle être un très bon guide pour faire découvrir la vie à Débée.

La fin du livre n’est pas du tout comme je l’attendais. Elle est très touchante mais également très dure à accepter. Mais personnellement, je trouve que ce sont les fins les moins attendues qui sont les plus belles et qui marquent notre esprit!

Je remercie donc V.I. Prates de m’avoir permis de découvrir ce petit bijou en avant-première !  J’ai hâte de découvrir d’autres histoires écrites par elle !

Publicités

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s