A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Steph} Le prince charmant est infidèle, d’Ondine Khayat

Poster un commentaire

Le prince charmant est infidèle
d’Ondine Khayat
Editions Michel Lafon
Sortie le 05 mars 2015
331 pages

Quatrième de couverture :

Il était une fois une magnifique princesse, prénommée Cathy, follement amoureuse de son prince charmant, Ben. Heureux et fidèles, ils vivent un conte de fées depuis quatre ans, dans leur ravissant château F3 parisien. Mais bizarrement, dans les contes de fées, on ne précise pas que… le prince charmant est (parfois) infidèle… Séducteur compulsif, Ben vit d’amour, de sexe et de vodka-orange, jusqu’au jour où il perd sa mère. Là, tout bascule, et il se retrouve en proie à de terribles crises d’angoisse. Son chemin croise alors celui de Claire, une coach-thérapeute très directe, qui lui lance un défi : accepter de Cathy ce qu’il se permet lui-même. Pour Ben, le cauchemar commence… Car la liberté sexuelle, il aimait bien le concept, mais quand il s’agissait de la sienne… Le prince, finalement pas si charmant, est peu à peu entraîné dans des aventures désopilantes qui vont lui faire voir la vérité en face : Si le prince charmant est infidèle… la princesse peut l’être aussi.

L’avis de Steph :

 Je me suis lancée dans cette lecture avec un énorme a priori. Je m’explique. Le sujet principal abordé est l’infidélité et c’est un vice qui me fait tout simplement horreur. Je ressors de cette lecture perplexe car j’ai su passer au-delà de mes préjugés, j’ai trouvé du bon mais aussi du mauvais.

Nous rencontrons Ben, un journaliste d’une trentaine d’années, qui est en couple depuis quatre ans avec Cathy. Mais Ben a la singulière particularité d’être infidèle avec sa petite copine. Il la trompe à longueur de temps, il enchaîne les conquêtes sans en éprouver de quelconque remords jusqu’au jour où il perd sa mère et décide de tout remettre en question.

Malheureusement, aucun des personnages principaux ne m’a plu. Je n’ai pas su m’identifier ni m’attacher à eux. J’ai trouvé le personnage de Ben imbu de lui-même, méchant et égoïste envers ses proches. Si seulement l’infidélité de Ben était son seul défaut… Mais non, il est aussi alcoolique, macho et égocentrique. Cet homme a vraiment tout pour lui, n’est-ce pas ? ^^ Un vrai plaisir de faire sa connaissance… Ensuite, j’ai trouvé Cathy naïve et n’ayant pas beaucoup de jugeote. Et enfin, j’ai trouvé le personnage de la coach-thérapeute inutile à l’histoire.
L’infidélité de Ben est exploitée en long, en large et en travers : trop exploité et beaucoup trop mis en avant à mon goût. Même après avoir fini ce livre je n’ai toujours pas compris ses intentions. Je n’ai pas compris ses motivations. Bref, je ne l’ai pas compris. Suis-je passée à travers le sens caché de ce récit? Même encore aujourd’hui, je l’ignore.
L’ambiance globale du roman est totalement malsaine. Les situations grotesques s’enchaînent les unes après les autres. La fin est décevante, j’aurais attendu de ce personnage charismatique tout autre chose de sa part.

Ce n’est pas pour autant que j’ai détesté ma lecture. Certains aspects du roman m’ont même plutôt bien plu. Notamment l’écriture de l’auteure que j’ai trouvé sympa. J’ai bien adhéré à son style et à son humour. En effet, je dois reconnaître que l’humour sauve tout ! J’ai même parfois éclaté de rire. C’est totalement un humour qui me correspond. J’ai même été attendrie par certaines situations comme par exemple le lien fort que Ben possède avec son papa, ou même la relation d’amitié qu’il va nouer avec Natasha. Et j’ai été agréablement étonnée par sa prise de conscience tout comme j’ai apprécié ses efforts pour changer. Le fait que le récit soit écrit à la première personne mais aussi écrit d’un point de vue masculin est un vrai plus.

En résumé, Le prince charmant est infidèle est un roman qui aborde un sujet sensible avec beaucoup d’humour et de dérision. C’est un roman nécessaire dans cette société où malheureusement l’infidélité est présente dans beaucoup de foyers. Ce n’est pas un livre que je recommande spécialement, néanmoins je reconnais qu’il possède des qualités que certaines personnes pourront apprécier à leur juste valeur. Pour ma part, je ressors de cette lecture quelque peu perplexe et déçue.

Un grand merci aux Editions Michel Lafon pour ce partenariat !

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s