A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Ma’Pirate} La révolte d’une châtelaine, de Blythe Gifford

Poster un commentaire

La révolte d’une châtelaine
de Blythe Gifford
Editions Harlequin (Collection Les Historiques)
Sortie le 1er août 2015
320 pages
6,95 euros

Quatrième de couverture :

Ecosse, XIVe siècle
La France… Depuis qu’elle y a fait son éducation, lady Clare rêve d’y retourner. Rappelée par son père dans son rustique château écossais, elle peine à s’habituer à la rudesse de son pays natal. Heureusement, elle attend à tout moment la demande en mariage du comte de Garencières, un Français galant et raffiné, qu’elle a connu en France. Mais c’est compter sans l’arrivée de sir Gavin, un chevalier au passé mystérieux qui demande asile au château. Clare ne sait pas ce qui l’exaspère le plus chez cet homme : sa franchise, son mépris des convenances, ou l’assurance infaillible qu’il dégage… Si Clare le supporte, c’est uniquement parce qu’il partage sa passion des faucons. Mais tous ses projets basculent lorsque son père, conquis par leur visiteur, pose un ultimatum à Clare : si le comte de Garencières ne se déclare pas avant la fête de Betlaine, c’est au chevalier Gavin qu’il donnera sa main…

L’amour rend aveugle. Les préjugés aussi.

L’avis de Ma’Pirate :

Nous sommes en Ecosse au XIVe siècle en guerre une fois de plus contre les anglais. Lady Clare est à la tête du clan car son père est parti se battre contre l’ennemi. Elle accueille Gavin, un chevalier mystérieux. Ils partagent la même passion : les faucons. Mais elle s’en méfie, d’autant plus qu’elle espère que le comte de la Garencières lui fasse sa demande dès son retour de la guerre. Elle a été élevée en France avec lui et rêve de chevalerie et d’un monde raffiné qu’elle a connu en France.
Elle n’accepte pas sa situation dans ce pays qu’elle considère rustique et ne supporte pas le manque d’éducation de ceux qui l’entourent. Mais lorsque son père revient il pose un ultimatum à Clare : si le comte de Garencières ne lui demande pas sa main avant la fête de Betlaine, elle épousera le chevalier Gavin, car il veut des petits enfants!

Blythe Gifford est passionnée de romanesque et c’est ce qui transparaît dans ce roman. Mais j’aurais aimé qu’elle raconte plus l’Histoire de cette Ecosse du XIVe siècle. Dès le début, on sait ce qui va se passer. Il n’y a pas de secret, pas de mystère, pas de suspense ! J’ai été déçue de ce roman car il montre peu de choses de l’Ecosse excepté le côté rustre et sauvage. Et l’héroïne a tellement de préjugés et de certitudes qu’elle en est désagréable. Heureusement il y a la fauconnerie et on en apprend un peu plus sur cet art que je ne connaissais pas.

J’ai lu ce livre difficilement en attendant le moment où j’allais être surprise. J’attends toujours la révolte de la châtelaine ! C’est une romance historique, plus romance qu’historique malheureusement pour moi.

Merci aux éditions Harlequin pour ce partenariat !

Publicités

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s