A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Steph} Requiem pour Sascha – Tome 2 : Dies Irae, de Alice Scarling

Poster un commentaire

Requiem pour Sascha
Tome 2 : Dies Irae
de Alice Scarling
Éditions Milady (Collection Bit-lit)
Sortie le 21 août 2014
405 pages

Quatrième de couverture :

Orpheline, princesse cassée, jouet du diable, héraut de l’Apocalypse…
Je croyais que découvrir enfin mes origines m’apporterait la paix… je n’imaginais pas que ce serait un aller simple pour l’enfer. Littéralement.
Destinée à déclencher l’Apocalypse, j’ai fui Lucifer. Mais le sulfureux et insupportable général démon envoyé pour me ramener m’a mise face à un choix impossible : sacrifier l’homme que j’aime ou condamner l’humanité toute entière.
Devinez ce que j’ai choisi ?

L’avis de Steph :

Ayant vraiment adoré le premier tome de cette série, j’attendais énormément de ce tome 2. Et comme systématiquement après un tome 1 « coup de cœur », le second tome a toujours un petit goût de déception. Pas que je n’ai pas aimé ce n’est pas ça, j’ai passé un bon moment mais pas à la hauteur de mes espérances malheureusement. Je préfère avertir les personnes qui n’auraient pas encore lu Lacrimosa que ma chronique comporte des spoilers sur le tome 1, notamment sur la toute fin. Donc fuyez avant qu’il ne soit trop tard !

En ce début de roman, nous retrouvons donc Sascha et Raphaël exactement là où on les avait laissés. En effet, le fameux suspense déchirant qui m’avait mis dans un état d’excitation extrême pendant plusieurs semaines prend fin dans les toutes premières lignes. Et c’est tant mieux !! Bien évidemment Raphaël laisse la vie sauve à Sascha – sinon pourquoi faire un tome 2 me direz-vous – qui part se réfugier en enfer auprès de son père Luc. On va donc découvrir une toute autre Sascha dans ce deuxième tome. Ici, il ne s’agit plus d’une jeune femme forte et indépendante mais d’une jeune femme avec des faiblesses qui apprend à connaître le père qu’elle n’a jamais connu. On comprend vite au fil du texte qu’elle est la « clef de tout ». Et pour être à la hauteur de ce qu’on attend d’elle par la suite, elle va suivre des entraînements intensifs qui vont lui permettre de maîtriser ses pouvoirs, dompter ses émotions et acquérir une meilleure condition physique. C’est Zékiel, le bras droit de son père, qui va lui servir d’entraîneur mais aussi de garde du corps.

Ce que je déplore principalement dans Dies Irae c’est le manque d’action dans les 120 premières pages. Effectivement, il ne se passe rien de particulier et j’ai même trouvé le temps long. Mais une fois passé ce cap, les choses commencent à se corser. L’auteure apporte alors certaines réponses à nos questions ainsi que des révélations qui alimentent le récit.

La deuxième chose qui m’a gênée lors de ma lecture, c’est l’absence de Raphaël. Il n’est plus autant présent dans l’intrigue et il m’a manqué. Raphaël m’a beaucoup manqué. Terriblement manqué. Affreusement manqué.
A contrario, je reste sur mes positions concernant le personnage de Sascha. Je la trouve toujours aussi intéressante et passionnante. On continue d’explorer des facettes de son caractère encore inconnues et en cela je trouve ça super. J’ai aimé aussi faire la connaissance de Zékiel son protecteur. C’est un personnage énigmatique et prometteur qui a aiguisé ma curiosité. Et enfin, j’ai apprécié toute l’intrigue autour de l’apocalypse qui est intéressante. On a envie d’en savoir davantage et surtout de connaître le dénouement final qui s’annonce très prometteur.

L’écriture d’Alice Scarling est toujours aussi addictive. Elle a ce don, ce petit quelque chose qui me rend accro à ses mots, accro à son texte. La fin est encore une fois terrible pour les nerfs. On peut dire qu’elle sait manier le suspense à la perfection. Refermer ce tome 2 m’a procuré les mêmes sensations délicieuses qu’avec le tome 1 et j’ai retrouvé cette même hâte et ce même empressement post-lecture qui est d’avoir le tome suivant entre les mains afin de connaître la suite.

En résumé, le bilan est tout de même positif malgré un démarrage plutôt chaotique. C’est toujours un plaisir de suivre les aventures de Sascha, de retrouver cet univers si particulier et ces personnages hauts en couleurs. J’attends une fois de plus le prochain tome avec une très grande impatience. Requiem pour Sascha est une série que je vous conseille vivement. C’est original et distrayant. A découvrir au plus vite pour les amateurs de ce genre !

Publicités

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s