A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Steph} Le Joyau – Tome 1, de Amy Ewing

Poster un commentaire

le joyau
Tome 1 : Le Joyau

de Amy Ewing
Éditions Robert Laffont (Collection R)
18 septembre 2014
468 pages

Quatrième de couverture :

Le Joyau, haut lieu et coeur de la cité solitaire, représente la richesse, la beauté, la royauté.
Mais pour une jeune fille pauvre comme Violet Lasting, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n’importe laquelle : Violet a été formée pour devenir Mère-Porteuse. Car dans le Joyau, le vrai luxe est la descendance…
Achetée lors de la Vente aux Enchères par la Duchesse du Lac, Violet – le lot 197, son nom officiel – va rapidement découvrir la réalité brutale qui se cache derrière l’étincelante façade du Joyau. S’exercer à la cruauté, à la trahison et aux coups bas est la distraction favorite de la noblesse. Violet doit accepter son sort et tâcher de rester en vie.
C’est pourtant dans ce sinistre quotidien qu’elle tombe amoureuse d’un séduisant garçon, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Cette relation interdite vaudra aux jeunes amants d’affronter les plus grands des dangers…

L’avis de Steph :

Le Joyau était une des sorties Young Adult que j’attendais avec une grande impatience : la couverture et le résumé n’ont fait que me charmer davantage. Et puis les avis complètement mitigés ont commencé à tomber et j’ai été déçue. On lui reprochait de faire un copier/coller de plusieurs séries dystopiques telles que Hunger Games, Divergente ou La Sélection. C’est donc avec une certaine appréhension que j’ai entamé ce roman afin de me faire mon propre avis. Et au final même si les reproches sont légitimes et justifiés j’ai vraiment adoré ma lecture. Pour ma part, Le Joyau est une très belle réussite et une réussite à la hauteur de mes attentes.

On va suivre Violet Lasting alias le « Lot 197 », une jeune fille qui a été formée pour devenir une mère porteuse. En effet, dans la cité du Joyau tout le monde ne peut prétendre porter un enfant. De lourds tests sont effectués et de nombreuses aptitudes doivent être requises pour avoir l’honneur de porter un héritier. Chaque année, 200 mères porteuses sont présentées lors d’une vente aux enchères afin d’être achetées par les riches habitants du Joyau.
Dans ce premier tome, on va assister à la vente de Violet et à ses premiers pas dans cette société dont elle ignore pratiquement tout.

J’ai adoré le personnage de Violet : ses différents traits de caractère, sa manière de penser et de réagir et j’ai admiré sa force et son courage. On va vite s’apercevoir que ce qu’elle traverse n’est pas facile et même si parfois j’ai trouvé ses choix peu judicieux, c’est une héroïne avec un grand potentiel pour les tomes futurs. J’ai également beaucoup aimé le personnage masculin d’Ash. J’ai trouvé que son rôle était intéressant et qu’il apportait un plus au récit. Mais si j’avais un seul reproche à émettre à propos de ce premier tome, ce serait sans doute à propos de la romance. Elle met tout d’abord beaucoup de temps à naître dans le récit avant d’être ensuite super rapide. Tout se déroule entre les deux personnages peut-être un peu trop facilement à mon goût.
J’ai vraiment bien aimé l’univers de cette dystopie. Elle a répondu entièrement à mes attentes. D’accord des éléments ont été repris de précédents livres de ce genre, d’accord le texte a un petit goût de déjà vu mais c’est tellement bien exploité et bien mené par Amy Ewing que ça ne m’a absolument pas gênée. Elle nous dresse un tableau complet et précis du Joyau. Les lieux, le système des castes et les rôles des différents dirigeants du Royaume sont tellement bien expliqués que nous sommes directement plongés dans ce somptueux univers. La plume de cette auteure est fluide et agréable. J’ai hâte d’en découvrir encore plus dans le prochain tome.

En résumé, Le Joyau est une très belle découverte avec un univers dystopique remarquable et des personnages intéressants. La suite prévue pour septembre 2015 promet d’être encore mieux. Vivement sa sortie car l’auteure nous laisse sur un cliffhanger qui promet de belles choses. J’ai hâte !!!

Un grand merci à la Collection R pour ce partenariat !!

Publicités

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s