A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

Steph vous parle de… Cendrillon !

1 commentaire

     Qui dit Saint-Valentin dit conte de fée, dit prince et princesse, dit coup de foudre et fatalement dit histoire d’amour !!!! Je ne pouvais pas ne pas vous parler d’un de mes contes « coup de cœur », un de ceux que j’aime énormément et sans doute celui dont j’essaye de me procurer toutes les réécritures possibles et imaginables. Il s’agit du conte de Cendrillon. Ahhhhh… la belle Cendrillon. J’aime son personnage, j’aime son histoire et j’aime sa destinée. Par contre, en ce qui concerne le prince, on va dire qu’on a connu mieux…

  Dans cet article, je voulais avant tout vous faire découvrir ou bien redécouvrir ce conte si cher à mon cœur. J’espère vous en apprendre un peu plus sur cette jolie princesse.

1

     Tout d’abord, saviez-vous que c’est Charles Perrault qui a écrit en 1657 le conte de Cendrillon ou la Petite Pantoufle de verre ? En effet, même si l’histoire existe depuis l’antiquité c’est cet auteur qui décide, pour la toute première fois, de poser des mots sur ce conte oral. Ensuite, ce sont au tour des Frères Grimm de s’en inspirer en 1812 et d’en écrire une version légèrement différente de la première. Et enfin, c’est Walt Disney qui l’adapte au cinéma avec leur douzième dessin animé baptisé Cendrillon en 1950. Cendrillon 2 : une vie de princesse sortira en 2002 et Cendrillon 3 : le sortilège de Cendrillon en 2007.

2 3 4

5Cendrillon, fille d’un riche gentilhomme, est à la mort de ce dernier reniée pas sa belle-mère et rejetée par ses demi-sœurs. Elle devient alors esclave de sa propre famille. Son temps est entièrement consacré aux tâches et corvées les plus ingrates. Elle subit les moqueries de ses cruelles demi-sœurs.  Un jour, le roi du pays décide de marier son fils et à cette occasion organise un somptueux bal où toutes les jeunes filles à marier sont conviées. Les amis de Cendrillon (les oiseaux et les souris) lui confectionnent une belle robe pour qu’elle puisse s’y rendre mais, par méchanceté et jalousie, ses demi-sœurs la mettent en pièces. C’est alors qu’intervient la marraine la bonne fée : elle transforme une citrouille en carrosse, les quatre souris en chevaux blancs, etc… 6Elle pare Cendrillon d’une somptueuse robe de bal et lui donne la permission de minuit.  Au douzième coups de minuit tout reprendra sa forme initiale.

Au bal, le prince tombe amoureux de Cendrillon (Ahhhh c’est beau l’amour quand même). Mais, obligée de fuir à minuit tapante, Cendrillon sème sa pantoufle de verre. C’est grâce à cet objet que le prince réussira à retrouver sa belle inconnue…

7

    Saviez-vous qu’il existe plus de 200 versions du conte recensées dans le monde ? Il s’agit d’un des contes les plus revisités, et dans un quart d’entre elles, c’est un Cendrillon masculin qui est mis en scène.

     Saviez-vous aussi que Cendrillon n’est pas son vrai nom ? Il s’agit en fait d’un surnom en rapport avec sa condition. En effet, « Cendrillon » signifie littéralement « qui repose dans les cendres ». C’est un surnom péjoratif, symbole de pénitence et d’humiliation. Mais à aucun moment le vrai nom de Cendrillon n’est dévoilé.

    Et enfin, saviez-vous que la composition des pantoufles fait l’objet d’un débat récurent ? Selon les retranscriptions et différentes versions du conte, les pantoufles sont soit de verre ou de vair (qui est en fait de la fourrure d’écureuil, humm appétissant…). malgré cette confusion il est important de préciser que la pantoufle est bien une pantoufle de verre (ouuuf) et non pas une pantoufle de vair (beuuurk).

8

    Ce qui me fascine beaucoup avec ce conte ce sont les nombreuses réécritures. J’en ai sélectionnés quatre, issues de quatre genres différents.

¤ ¤ ¤

     Nous commençons avec un album en littérature de jeunesse.

Paru en octobre dernier aux éditions Père Castor, Kongjwi de Lim Yenng-hee et de Marie Caillou est un album reprenant l’histoire de Cendrillon, mais du côté de l’Asie, en Corée plus précisément.

9

Quatrième de couverture :

Il était une fois une jeune fille à la beauté sans pareille. Elle s’appelait Kongjwi et vivait auprès d’une méchante marâtre et de sa fille. Un jour de bal, ces dernières se parent de somptueux hanboks et, quittant la maison, chargent Kongjwi de son lot de corvées habituelles. Aidée par un crapaud, une nuée de moineaux et une bonne fée, Kongwji parvient finalement à se rendre au bal, magnifiquement vêtue. Mais en chemin, elle perd l’un de ses souliers de soie. Le jeune gouverneur de la province le ramasse et, subjugué par sa beauté, se met en tête de retrouver cette Cendrillon d’Asie. Il fait essayer la chaussure à toutes les femmes présentes au bal, et seule Kongjwi peut y faire entrer son pied…

     Non seulement les illustrations sont d’une beauté à couper le souffle, mais en plus le fait que l’histoire soit revisitée dans une autre culture, cela apporte du renouveau à l’histoire et de la fraîcheur. On aborde le point de vue d’un autre pays et c’est enrichissant. La chaussure n’est plus de verre mais de soie, le prince n’est pas un prince mais un gouverneur, etc…

 ¤

    Ensuite, en Young Adult dans le genre Science-Fiction :

Nous avons l’incontournable Chroniques Lunaires, Tome 1 : Cinder de Marissa Meyer chez Pocket Jeunesse.

10

Quatrième de couverture :

Humains et androïdes cohabitent tant bien que mal dans la ville de New Beijing. Une terrible épidémie ravage la population. Depuis l’espace, un peuple sans pitié attend son heure…

Personne n’imagine que le salut de la planète Terre repose sur Cinder, brimée par son horrible belle-mère. Car la jeune fille, simple mécanicienne mi-humaine, mi-cyborg, détient sans le savoir un secret incroyable, un secret pour lequel certains seraient prêts à tuer…

     J’ai adoré ce premier tome qui met en scène Cendrillon sous forme de cyborg. Je conseille vivement cet ouvrage dans lequel j’ai trouvé le conte très bien revisité, de manière futuriste et donc très originale. On ne s’ennuie pas un seul instant, et même si le conte n’est repris que partiellement ici, cela n’enlève rien à sa qualité.

 ¤

    Du côté de la littérature érotique :

Nous avons Fighting for love, Tome 1 : Seducing Cinderella de Gina L. Maxwell paru chez J’ai lu.

11

Quatrième de couverture :

Beau, altruiste, intelligent, le Dr Stephen Mann est l’homme idéal… selon Lucie Miller, kiné à l’hôpital. Or Stephen n’a que faire d’elle. Jusqu’à ce que Reid Andrews s’en mêle. Sportif de haut niveau, blessé à l’épaule, Reid a besoin d’une rééducation express s’il veut pouvoir remonter sur le ring dans quelques semaines. Qui d’autre que Lucie Miller, la petite soeur de son meilleur ami, pourrait l’aider ? Reid lui propose un marché : Lucie se consacre entièrement à le soigner, en échange de quoi il l’initie à l’art de la séduction.
Reid a deux mois devant lui. Deux mois pour faire de Lucie une déesse de volupté. Qui sait s’il ne se prendra pas lui-même à son propre jeu ?

    Il s’agit d’une réécriture du conte de Cendrillon sans en être vraiment une finalement. Certains éléments sont repris certes, mais peu à mon goût. Même si cette romance (érotico-) contemporaine m’a fait passé un bon moment, je reste un peu sur ma faim car il me manque beaucoup d’éléments importants.

 ¤

     Et enfin, en romance historique :

Il était une fois, Tome 1 : Au douzième coup de minuit de Eloisa James, chez J’ai lu dans leur collection « Aventures et Passions ».

12

Quatrième de couverture :

Réduite au rang de servante depuis la mort de son père, Kate vit sous le joug de sa belle-mère Mariana. L’odieuse femme va bientôt marier sa fille, Victoria, à un éminent parti, mais avant tout, la future épouse doit être présentée au prince Gabriel. Par un coup du sort, Victoria ne peut se rendre au château. C’est donc Kate qui est envoyée à sa place, déguisée en fiancée. Kate va rencontrer Gabriel, un prince aussi charmant qu’arrogant. Un prince pour qui son coeur vacille, mais que le destin s’acharne à lui dérober. Et si un baiser avait le pouvoir de tout changer ? Et si les contes de fées existaient ?

    Je conseille vivement ce livre que j’ai énormément apprécié. Si vous aimez les contes et si vous aimez la romance historique cette réécriture est faite pour vous. Je me suis régalée…

¤

Et parce que les réécritures de Cendrillon ne s’arrêtent jamais, ne ratez pas ce livre à paraître le 18 avril prochain chez Milady :

13

Il s’agit du tome 2 de Contes des royaumes : Charme de Sarah Pinborough. J’attends avec une véritable impatience cette nouvelle saga et plus particulièrement ce tome 2 qui est dédié à ma princesse chouchoute. Pour ceux qui ne connaissent pas encore, voici la quatrième de couverture :

L’histoire de Cendrillon revisitée, dans une magnifique édition illustrée : prenez cette fois un laquais sous le coup d’un sortilège, deux sœurs affreuses, un bal magique et une romance enchantée… et découvrez l’histoire de Cendrillon telle qu’elle aurait toujours dû exister !

(Merci à Boulevard des Passions pour la traduction !)

Billet rédigé par Steph

Article écrit dans le cadre de …

Publicités

Une réflexion sur “Steph vous parle de… Cendrillon !

  1. Très bonne idée cet article !

    J'aime

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s